On se régale à La Verrière, vous connaissez déjà ?

On se régale à La Verrière, vous connaissez déjà ?

Publié le.

30/11/2022

Photographie

Salut les bons vivants ! Est-ce que vous entendez cette douce musique, ces tintements permanents dans le quartier des Brotteaux ? Je crois que ça vient de La Verrière, au 64 rue Ney, Lyon 6. On y entend comme une symphonie de bouchons qui sautent, de verres qui trinquent, de gens qui s’empressent d’aller écouter cette musique.

Ce restaurant à la cuisine ouverte, décoré avec soin et ouvert depuis un peu plus de deux mois a déjà conquis nombre de gourmets et de gourmands. Grégoire Laverrière s’est associé à Loïc Vaginay, ancien sommelier dans un restaurant étoilé et reconverti en cuisine avec succès. 

Une image contenant assiette, alimentation, table, platDescription générée automatiquement

Ensemble, le duo propose une formule classique deux ou trois plats le midi pour 17€ ou 21€. Le soir, toute la carte est à partager, avec des assiettes allant de 7€ à 15€, le but étant de se faire plaisir en découvrant le plus de plats possibles. La carte mélange savamment les saveurs, il y en a pour tous les goûts et régimes. Les assiettes sont toutes dressées avec talent et on se régale de la poitrine de porc caramélisée, fondante à souhait avec son jus de cuisson marqué, magnifique en tous points.  

Côté vins, l’accent est mis sur trois régions : vallée du Rhône, Bourgogne et Beaujolais. En particulier, une place de choix est faite aux appellations bourguignonnes (Gevrey Chambertin, Chambolle Musigny ou encore Puligny Montrachet en blanc) et à celles de la vallée du Rhône Nord (Côte Rôtie, Saint Joseph, etc.) et Sud (Châteauneuf-du-Pape). Il y a donc de quoi découvrir, se faire plaisir et surtout échanger avec Grégoire, qui aime partager son amour du terroir avec ses clients.

 

Pour conclure un beau repas, n’hésitez pas à discuter spiritueux, il y a de quoi faire à La Verrière. 

Harry

Découvrez l'école PIGIER

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.