La traversée de Lyon à la nage, ou ne pas avoir froid aux yeux
Actualité lyonnaise

La traversée de Lyon à la nage, ou ne pas avoir froid aux yeux

Publié le.

4/2/2022

Photographie

-        Tu regardes le jour du Seigneur, toi ?

-     Ben, y’a que ça, on est dimanche…

-     Oh, on est dimanche

-        Je crois que le dimanche, ça m’vénère

-        Je déteste le dimanche…


Y’a vraiment rien à faire le dimanche. Rien du tout ? Et pourtant, dimanche 23 janvier à Lyon, il y avait bien une occasion de décrocher la palme. Ce n’était pas pour tout le monde c’est sûr, il fallait supporter le froid glacial d’une matinée de janvier dans une eau des plus agitées. Seuls les gones les plus téméraires y sont allés, munis d’une combi, d’un moule-bite pour les plus fous, ou d’un borat, pour les plus fripons.

Thalassa Lyon plongée

La course

Vous l’aurez compris, dimanche dernier s’est tenue la 41ème édition de la traversée de Lyon à la nage avec palmes, qui s’est déroulée dans un froid sibérien. La course, organisée tous les ans par Thalassa Lyon Plongée (traditionnellement le troisième dimanche de janvier), est une des plus célèbres courses avec palmes en France.

Ils étaient 225 à partir à 10h au départ du pont Raymond-Poincaré. Ils ont ensuite bataillé avec les courants sinueux sur une distance de 8km pour être les premiers à franchir la ligne d’arrivée, en aval du pont Raymond Barre. 225 petits organismes à palmes qui foncent dans un liquide visqueux tout en ayant une infime chance d’être le premier à pénétrer sur la berge, ça ne vous rappelle rien ? La légende raconte que c’est comme ça qu’est né Florent Manaudou. (Né à Villeurbanne pour ceux qui n’ont pas la ref).

Des conditions toutes particulières

Dimanche, ces courageux nageurs ont dû affronter une eau à 8°C. On comprend pourquoi les planches étaient obligatoires pour les mineurs participant à la course : elles permettent en effet d’avoir seulement les jambes dans l’eau, ce qui diminue le risque d'hypothermie. Les aventuriers ayant opté pour la filière SPMAMT (Sans Planche Mais Avec Masque et Tuba) devaient être licenciés auprès d’une fédération de sport aquatique (natation, plongée ou triathlon). 80 personnes dont 12 bateaux sauveteurs étaient mobilisés pour assurer le déroulement de la course en toute sécurité.

Renaud Helstroffer, président de Thalassa Lyon Plongée, explique : « On nous demande toujours pourquoi on n’organise pas cette course en plein été, pour qu’elle soit plus sympa et plus accessible à tous. Mais c’est justement là que se trouvent le gros challenge et la spécificité de notre événement de nage en eau vive : être le seul rendez-vous se déroulant en pleine ville en janvier, et donc dans une eau si froide qu’elle nécessite comme équipement une combinaison de 5 ou 7 millimètres. » (Source : 20minutes).

Pour motiver les troupes et accélérer les coups de palmes, on raconte même que des invités de renom avaient été prévus : Brian De Palma, le Palmashow, Pierre Palmade…

Plaisir ou performance, il y en a pour tous les goûts

Si les derniers participants ont franchi la ligne d’arrivée en environ deux heures, certains ont descendu cette portion du Rhône en un rien de temps. Il faut dire que certains de ces casse-cous étaient bien équipés pour aller chercher une performance : avec mono ou double palme et « hydrospeed » (sorte de planche protégeant les bras et derrière laquelle on descend plus facilement un cours d’eau rapide).Ils étaient comme des poissons dans l’eau ! L’année dernière, la gagnante Catherine Garcin avait décroché la palme en 1h01, et le record toutes éditions confondues est de 35 minutes (de quoi faire des yeux de merlan frit…).

Mais tous ne cherchent pas à agrandir leur palmarès, certains vieux loups de mer (le doyen de l’édition 2020 avait 77 ans) ont même dégusté une galette des rois sur leur planche. Sur cette course, pas de queue de poisson, que du fair-play, de la fraternité, et mêmes pour certains, de beaux déguisements :

20minutes.fr

Paul



A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.