Indétectable = Intransmissible, en savoir plus sur le VIH
Actualité lyonnaise

Indétectable = Intransmissible, en savoir plus sur le VIH

Publié le.

22/9/2020

Photographie

Indétectable = Intransmissible, voilà le message que souhaite faire passer le COREVIH Lyon-Vallée du Rhône.

Ces derniers vous invitent d’ailleurs à une soirée-conférence le 29 septembre prochain sur le thème ”Moins de VIH, plus de vie”. De nombreux professeurs / docteurs viendront s’exprimer pour vous éclairer sur le sujet du VIH. Pour en savoir plus sur le déroulé de la soirée, vous pouvez cliquer ici ! 😉

A savoir, la soirée sera gratuite (nombre de places limitées, sur inscription !) et se déroulera à l’Hôtel de Ville de Lyon dans le Salon Justin Godart.

Indétectable = Intransmissible

A travers ce message, le COREVIH Lyon-Vallée du Rhône nous rappelle qu’une personne séropositive, sous traitement antirétroviral, avec une charge virale indétectable depuis 6 mois et avec un suivi médical régulier ne transmet pas le virus VIH à son, sa ou ses partenaires.

I=I, l’équation est simple, sans inconnue et fait consensus auprès de la communauté scientifique et médicale.

Aujourd’hui une personne séropositive peut bénéficier d’un traitement rendant la charge du virus, c’est à dire sa présence dans le sang, indétectable. Le calcul est donc élémentaire, une personne atteinte du VIH sous traitement TASP (treatment as prevention, ou traitement comme prévention ), ne transmet pas le VIH lors d’un rapport sexuel. Ainsi le traitement agit sur la densité du virus dans le sang et permet de faire baisser une charge virale normale ou élevée afin de rendre le virus intransmissible.

En prenant son traitement, une personne atteinte du VIH peut donc avoir une sexualité sans contrainte avec un partenaire régulier et/ou connu. Cette pratique ne peut se faire sans contrôle médical régulier car il est nécessaire de surveiller si la présence du virus dans le sang demeure indétectable. L’utilisation du préservatif reste nécessaire pour se prémunir d’autres IST (infections sexuellement transmissibles) ou comme moyen de contraception.

Contrairement aux idées reçues VIH ≠ SIDA. C’est le Virus de l’Immunodéficience Humaine qui peut entraîner la contraction du SIDA.

De même, indétectable ≠ guérison, le virus reste présent mais sous contrôle.

Bénéficier du TASP , permet alors de protéger son, sa ou ses partenaires de toute contamination au VIH lors d’un rapport non protégé, et permet également d’avoir un enfant séronégatif de manière naturelle. La vie sexuelle se retrouve libérée des contraintes auparavant existantes des personnes atteintes.

Le COREVIH Lyon-Vallée du Rhône nous rappelle d’ailleurs bien que ceci n’est pas une opinion, c’est un fait scientifique !

En attendant, on vous renvoie vers leur site internet pour plus d’informations, vous avez juste à cliquer ici.

Et pour vous inscrire à la conférence du 29 septembre, c’est juste ici.

Enfin, n’oubliez pas, sortez couverts !

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.