Que manger dans la capitale de la gastronomie ?
Les petites recettes

Que manger dans la capitale de la gastronomie ?

Publié le.

10/2/2022

Photographie

De passage à Lyon ou lyonnais aguerri ? Affamé mais exigeant ? Curieux et averti ? Peu importe qui vous êtes, cet article s’adresse à vous et à vos papilles humides. Retrouvez aujourd’hui deux entrées, deux plats et deux fromages iconiques et incontournables de la plus belle ville de France.

Quel encas pour démarrer ?

S’il y a bien une entrée que vous devez goûter avant l’excès de cholestérol, c’est l'œuf poché en meurette. Recette simple mais redoutablement efficace. En l’espèce, c’est un œuf poché sur un toast avec une réduction de vin rouge mêlée à une poêlée de lard, d'échalotes, de champignons et d’ail. Croquante, moelleuse et délicieuse, c’est tout l’art de la recette de l'œuf en meurette, régulièrement revisitée par les meilleurs ouvriers de France.

Tout est bon dans le cochon ! Et si vous n’êtes pas fâché avec, vous devriez vous entendre merveilleusement bien avec les caillettes. Ces petites boules d’amour sont des condensés de hachis de blettes et de divers morceaux de porc. Consommez les caillettes tièdes en entrée, avec un assortiment de charcuterie si vous êtes gourmand, et signez un aller simple pour le paradis épicurien.

La suite garçon !

Non loin d’être désuète et pourtant parfois décriée, l’andouillette trouvera toujours nombre de bouches à satisfaire. Saisissez-là au barbec l’été, servez-la avec une sauce crème-moutarde et munissez-vous d’une quille de rouge. Si vous l’accompagnez de pommes de terre rissolées, vous serez bien culottés de me dire que le Big Mac servi avec sa creamy deluxe, son gobelet de soda et ses frites molles est meilleur.

On reste dans la forme cylindrique et on laisse place au saucisson chaud pistaché ! La Bretagne était bien aise de découvrir cette spécialité méconnue au bataillon de l’ouest. Sa concubine, miss cervelle de canuts, est tout aussi remarquable. Légère et onctueuse, elle sait délecter plus d’un gosier, à commencer par le nôtre. Le couple fonctionne et le Petit Paumé scande l’amour qu’il porte à ce plat.

Quelle douceur vous irait ?

Du fromage pardi ! S’il y a bien un met qui fait briller Lyon, c’est son Saint-Marcellin. Écoulez-le sur une tranche de pain tiède et brandissez un godet de Saint-Joseph, vous voilà revêtu de l’esprit du gone. A consommer sans modération mais avec appétit, ce doux pavé caressera amoureusement votre palet gourmand.

Bon, pour ceux qui ont encore faim, nous avons quelque chose pour vous. Une douceur sucrée et originale faite de l’incontournable praline lyonnaise. La tarte aux pralines, petites confiseries rosées dont on raffole ici, est une spécialité culinaire du coin qui est un véritable délice les amis, prêtez-vous à l’expérience et faites le constat par vous-même.

The Bill Please

Nous voilà arrivés à la fin de cet article avec l’océan à la bouche. Espérant que vous testerez ces plats et penserez à nous en vous régalant, nous vous souhaitons la meilleure des dégustations possibles.

Source image : @lameuniere_bouchonlyonnais

Pierre

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.