L’origine de ces spécialités lyonnaises va vous étonner ! #Tarteàlapraline - Hypothèses
Redécouvrir Lyon

L’origine de ces spécialités lyonnaises va vous étonner ! #Tarteàlapraline - Hypothèses

Publié le.

12/11/2021

Tarte à la praline, bugne, quenelle, saucisson brioché, … En tant que bons Lyonnais, vous êtes incollables quant aux spécialités dont recèle notre jolie ville lumière. Mais leur origine vous est-elle aussi familière ? On vous laisse vérifier vos connaissances avec cette semaine, l’histoire de la fameuse tarte à la douce couleur rosée. 

Info ou intox ? À vous de nous le dire !

Hypothèse 1 :

La tarte aux pralines remonte aux années 1900, à l’époque de la ruée vers l’or dans le Klondike, au nord-ouest du Canada. Alors que les chercheurs d’or se ruent dans le creux des montagnes enneigées du Canada où les plus chanceux ont pu s’enrichir grâce à l’or, un groupe d’orpailleurs oriente quant à lui, ses recherches dans un climat et un relief similaire, suspectant que ceci n’est pas anodin. C’est ainsi que ce groupe autoproclamé les « pro-lins » (la fibre de lin étant considérée à l’époque comme aussi précieuse que l’or), atterrit dans la région Rhône-Alpes. Après plusieurs mois de fouille sans relâche, ils découvrirent des pépites d’une couleur si noble et si rare, qu’ils les firent connaître sous le nom de « prarline » (en référence à leur nom de groupe) et les fondirent dans un sablé délicieusement croquant. La tarte à la praline vit ainsi le jour.

Hypothèse 2 :

La praline fut inventée au 17ème siècle. C’est à Montargis que le maître d’hôtel du Comte de Plessis-Praslin cuisina un jour des amandes enrobées de sucre caramélisé. À cette époque, les « praslines » sont couleur caramel et non rose comme on peut les connaître aujourd’hui. Le temps passe, et les bouchons se demandent bien comment terminer le repas par quelque chose de typiquement lyonnais, autre que la cervelle de canut et la bugne. Constatant le succès de la praline dans des desserts comme la brioche, un chef étoilé de l’Ain, Alain Chapel, invente dans les années 1970 un nouveau format de dessert à base de praline : la tarte à la praline !

Hypothèse 3 :

C’est une histoire collégiale qui est à l’origine de ce très fameux dessert lyonnais. Un groupe de jeunes filles moqueuses et autocentrées, avaient pour bouc émissaire le fils du boulanger, Eude Gosset. Constatant le désarroi de leur fils qui semblait inlassablement tourmenté, ce ne fit qu’un tour dans la tête de ses parents quand il leur rapporta un jour « Qu’elles sont tartes ces filles ! ». Ni une ni deux, le père sortit son plus bel attirail et fabriqua la fameuse « tarte à la praline » de couleur rose, pour rappeler à son fils que ces demoiselles vêtues de rose, ne méritaient pas ses larmes.

Pour découvrir quelle hypothèse est vraie, cliquez ici ! 😉

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.