Votre Titre

RDV dans

AccueilActualité lyonnaiseL’Olympico redevient lyonnais !
Actualité lyonnaise

L’Olympico redevient lyonnais !

Publié le.

6/2/2024

L’Olympico redevient lyonnais !

Ce dimanche avait lieu le 123ème choc des Olympiques, à Lyon. On a bien senti que tout le monde n’avait pas digéré les événements du dernier match tant celui d’hier avait un goût de revanche. Le Petit Paumé n’a pas manqué une minute de cette rencontre et revient pour vous sur les éléments du match.

La rencontre du 23 octobre encore dans les têtes

        Eh oui on se souvient de cette rencontre qui avait suscité de nombreuses polémiques dans le monde du foot, mais pas seulement.  Des cars caillassés, des supporters blessés, un entraîneur éborgné et des saluts nazis, bref, une soirée de foot comme on les déteste. Si Fabio Grosso a depuis quitté le banc lyonnais, la rancœur des Gones était pourtant bien présente ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’en plus de ces incidents du 29 octobre, l’OL avait pris une sacrée fessée à Marseille le 6 décembre lorsque le match avait été rejoué (défaite 0-3). Aïe.

L’OL supérieur à l’OM

Fort de ses nouvelles recrues, l’OL a globalement dominé cette rencontre. Et ça faisait du bien. Porté par un Ronaldinho… euh pardon, un Nuamah absolument incroyable ce soir, l’OL trouve la faille (Lacazette, 37’) dans une défense marseillaise pas vraiment transcendante, il faut bien le dire. Quelques minutes plus tard, le général a failli doubler la mise sur une action quasi similaire. L’OL se montre plus dangereux et se procure les meilleures occasions, avant de laisser l’offensive aux Marseillais à partir de l’heure de jeu.

@leparisien

Nos gones du match

Ernest Nuamah :

Comment ne pas parler de lui, tant il a été en vue ce soir. Explosif, virevoltant et provocant, c’est lui qui délivre la passe décisive à Lacazette. On a l’impression que tout lui a réussi ce soir, enfin sauf sur une action où il aurait pu tuer le match, mais bon, on te pardonne Ernest <3

@transfermarkt

Nemanja Matic :

Mon Dieu qu’on est content qu’il n’y ait pas d’école internationale à Rennes. Matic était titulaire pour sa première avec l’OL, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’aura pas déçu. Rassurant dans son jeu, Matic a apporté de la sérénité au milieu de terrain lyonnais, et on en avait bien besoin.

@Topmercato

Votre Titre

RDV dans

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.