À la découverte d’une expression lyonnaise : « C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! »
Redécouvrir Lyon

À la découverte d’une expression lyonnaise : « C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! »

Publié le.

26/2/2022

Photographie

Tout bon lyonnais connaît l’Hôtel Dieu, certains connaissent l’histoire de l’Hôpital de la Charité mais seulement les plus curieux savent que la rivalité entre ces deux édifices est à l’origine de cette expression connue : « C’est l’Hôpital qui se fout de la charité ! ». 

Nos petits paumés ont enquêté sur l’origine de cette expression souvent inconnue 🧐 

Qu’entend-on par cette expression ? 


Lorsque que quelqu’un vous dit « c’est l’hôpital qui se fout de charité » il est peut-être judicieux pour vous de vous remettre en question 😉

En effet, cette expression est utilisée pour reprocher à quelqu’un un défaut que nous avons nous-même. 

Un peu d’histoire pour comprendre d’où vient cette expression


L’Hôtel Dieu…

Une image contenant texte, bâtiment, bâtiment gouvernementalDescription générée automatiquement
Source image : Patrimoine Lyon


L’Hôtel Dieu, construit en 1185 par l’ordre des frères pontifes et appelé L’Hôpital du Pont du Rhône à cette époque, était dévoué à accueillir des pèlerins. En 1478, face à l’expansion de la population, la ville de Lyon rachète l’édifice afin de l’agrandir.

Durant 800 ans, l’hôpital évolue et se hisse à la première place des hôpitaux lyonnais


Découvrez toute l’histoire de l’Hôtel Dieu ici !


… et son concurrent, l’Hôpital de la Charité

Une image contenant texte, vieux, noirDescription générée automatiquement
Source image : archives de Lyon


L’Hôpital de la Charité, dont il ne reste que le clocher sur la place Antonin Poncet, fût construit en 1617. Cependant, le projet de construction remonte bien avant. Alors que de nombreuses personnes affluent vers Lyon, les plus démunis sont pris en charge dès les années 1530 par l’Aumône Générale qui leur distribue des denrées et les héberge. En 1617, la construction de l’hôpital débute et au fur et à mesure orphelins, femmes en couches et incurables y sont transférés faisant de l’Hôpital de la Charité un hôpital général à la fin du 18e siècle.


Pour en savoir plus sur la Tour de la Charité, seule trace conservée, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil ici 😉 


La rivalité entre ces deux édifices


 « Hôpital » et « Charité » sont deux termes très similaires à l’époque et les deux structures ont le même but : venir en aide aux plus démunis. L’hôpital du Pont de Rhône (aujourd’hui l’Hôtel Dieu) et l’hôpital de la Charité se font face, tous deux à quelques centaines de mètres. La concurrence est donc rude dans la ville des Gones ! 

Les critiques et les pics fusent entre ces deux établissements d’où l’expression « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » ! 

Finalement, en 1796 une administration commune des hospices est créée, ce qui met fin à la rivalité entre l’Hôtel-Dieu et la Charité. 


Margaux 

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.