Les origines des quartiers lyonnais (Partie 1)
Redécouvrir Lyon

Les origines des quartiers lyonnais (Partie 1)

Publié le.

13/4/2022

Photographie

Il paraît que Lyon existe depuis longtemps : notre ville doit avoir une sacré histoire ! En témoigne le nom de ses quartiers. D’ailleurs qui décide de ces noms ? Et pourquoi Lyon et pas Lion ? Et pourquoi lion ? Et pourquoi ? Wow. C’est profond. Mais revenons aux noms de nos quartiers.

La Guillotière (“La Guille” pour les intimes)

Non, ce que vous ont raconté les Serge et Stéphane Bern du pauvre n’est pas vrai : le nom de ce quartier du 7 et 3e arrondissement de Lyon ne vient pas de la guillotine.

Pour la petite histoire, le quartier était une ville indépendante jusqu’en 1852 et fut même hors du Royaume de France jusqu’en 1601 !

Et quant au nom, il proviendrait en réalité d’une maison ou d’une auberge appartenant au Sieur Guillot. Guillot-Guillotière, vous l’avez ?

Les Brotteaux

Ce quartier situé dans le 6ème jouxte les quais… Donc le Rhône… Donc l’eau. Les Brotteaux étaient même pendant longtemps de véritables marécages inondés par moments. Or le mot “brotteau” désignait, à Lyon, les terrains marécageux parcourus par les bras du Rhône.

Coïncidence ? Je ne crois pas.

Montplaisir

En 1828, Marie-Vital Henry, baron des Tournelles et important propriétaire de terrains lyonnais, transforme son domaine et crée 400 parcelles. 400 parcelles, un village, un nom : “Montplaisir”. Ce lieu de résidence était en effet destiné aux lyonnais qui souhaitaient respirer le grand air !

Wow. Percutant. Allez, à 300K likes on vous fait la partie 2 (avec d’autres quartiers). Halte-là, on me dit dans l’oreillette que c’est beaucoup trop : on vous la publie à 50 likes !

Source image principale : Patrimoine Lyon

Esteban

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.