Les autres noms des monuments de Lyon - Partie 1
Redécouvrir Lyon

Les autres noms des monuments de Lyon - Partie 1

Publié le.

21/1/2023

Photographie

Capitale des Gaules, Ville des Lumières, capitale de la gastronomie, cité des Gones, ville aux deux collines… Lyon possède autant d’appellations que de monuments. 

Et parce que les habitants de Lugdunum aiment aussi donner des surnoms aux monuments emblématiques qui les entourent, on vous propose de découvrir les monuments du paysage lyonnais sous un format bien plus imagé.

L’éléphant renversé

C’est la Basilique Fourvière, mastodonte, devant laquelle on arrive souvent à grand pas de pachyderme après une ascension et un passage par la jungle du Jardin des Curiosités. Ses 4 tours et sa couleur grisâtre rappellent en effet un éléphant retourné sur la colline. Un surnom peut-être irrévérent pour l’élégance de l’édifice religieux, mais dont ils partagent un point commun : puissance et sagesse.

La ficelle

Elle désigne le funiculaire du Vieux-Lyon, qui tient sans doute ce nom du câble servant à tracter les wagons. Liaison historique entre la colline et la plaine, le funiculaire est le premier chemin de fer urbain à traction funiculaire du monde à circuler en 1862.

Pour les Lyonnais, il ne tient souvent qu’à un fil de monter à pied. 

Les 24 colonnes

Elles renferment la Cour d'Appel et la Cour d'Assises. Le fameux architecte Baltard a en effet disposé 24 colonnes corinthiennes pour la façade du Palais de Justice. 

Il en fallait 24, comme le nombre d’heures d’une journée, pour supporter le poids des sentences. Pilier de la justice, on y voit souvent sortir les robes et simarres de soie noire.

La Girafe 

Ou comment l’on surnomme la passerelle du Palais de Justice, juste en face. Elle traverse la Saône et relie le quai Romain Rolland au quai des Célestins. Son pylône unique, dont la forme rappelle le grand cou des girafes du Parc de la Tête d’or, fait 32 mètres de haut et soutient le tablier par des câbles tendus. Fine et élancée, comment ne pas assimiler la passerelle au plus grand ruminant de la savane ?

Le crayon

C’est la Tour Part-Dieu bien sûr. Gratte-ciel au toit conique et iconique, elle est souvent plus connue sous son pseudonyme ! Haute de 165 mètres et érigée en 1977, elle surplombe le quartier des affaires et lui dessine des allures de city londonienne. Ce n’est pas la plus grande de la trousse, puisque la Tour Incity, aussi nommée “La Gomme”, culmine à 200 mètres. Amis artistes, à vos croquis ! 

Découvrez l'école PIGIER

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.