La place des femmes dans le monde viticole
Actualité lyonnaise

La place des femmes dans le monde viticole

Publié le.

8/6/2022

Photographie

De plus en plus de femmes sont à la tête de grands vignobles, parfois réputés dans le monde entier. Toutefois, cela n’a pas toujours été le cas et ce n’est là qu’un phénomène récent qui tient aussi bien à l’évolution des mœurs qu’aux progrès techniques dans l’industrie viticole. Découvrons ensemble de quoi il en retourne vraiment !

Un héritage traditionnel 

Le monde viticole a toujours été particulièrement masculin par tradition. Si cela s’explique grandement par le fait que le métier de vigneron est particulièrement physique, cela tient également aux mœurs héritées du Moyen-Âge. Puisque le métier était associé à la puissance et à la virilité, les femmes n’y étaient pas les bienvenues, et cela se traduisait par l’absence de féminisation des termes relatifs à l’industrie : pas de sommelière, pas de vigneronne, pas de négociante. Aujourd’hui les sommeliers et les vignerons ont leurs homologues féminins dans les dictionnaires, et mine de rien, cela facilite la démocratisation du métier auprès des femmes.

Le progrès technique démocratise le métier

Si l’évolution des mœurs explique en grande partie la démocratisation du métier auprès des femmes, le progrès technique dans l’industrie a également joué un rôle-clé. Autrefois, de grandes capacités musculaires étaient exigées pour porter le matériel lourd. Mais cela a grandement évolué ces dernières années : le matériel est aujourd’hui plus léger, la machinisation de certaines étapes rend le processus moins pénible, et les cartons de 12 bouteilles ont laissé place aux cartons de 6. Ce ne sont là que des exemples, mais la somme de ces petits riens dans l'industrie viticole a largement contribué à la démocratisation du métier auprès des femmes.

Les femmes s’illustrant dans le domaine

De nombreuses femmes sont aujourd’hui connues pour être à la tête de grands vignobles. On nommera par exemple Saskia de Rothschild, qui à trente ans prend la tête des Domaines Barons de Rothschild. Parfois décriée en raison de son âge et de son sexe, Saskia s’affirme aujourd’hui sur la scène publique et mène d’une main de fer l’exploitation familiale. Nous avons également Pauline Charles qui a repris le domaine familial Charles en Bourgogne, ou encore Amélie Neau Houmeau du Domaine de Nerleux, et elles sont encore nombreuses !

En bref, les femmes ont aujourd’hui toute leur légitimité dans le monde viticole et on compte sur elles pour continuer de nous pondre de superbes bouteilles <3 

Pier'ô

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.