La ligne de métro E, on en est où ?
Redécouvrir Lyon

La ligne de métro E, on en est où ?

Publié le.

21/3/2022

Photographie

Une nouvelle ligne de métro à Lyon pour 2030, c’est vraiment possible ? Le sujet a été débattu, abandonné, manifesté, puis relancé il y a peu. On voulait donc vous faire un update sur la situation avant que les choses ne se compliquent au printemps, car oui, une décision va bel et bien être prise en 2022.

Le projet

Entre 2016 et 2018, le Sytral (autorité organisatrice du réseau de transport du Rhône) étudie les possibilités de construction d’une nouvelle ligne de métro à l’horizon 2030 reliant Alaï (Francheville-Tassin) et Bellecour, avec un éventuel prolongement jusqu’à Part-Dieu.

Le projet d’une ligne E pourrait en effet grandement faciliter la vie des habitants du grand ouest, qui ma foi, arrivent à Part-Dieu presque aussi vite que les parigots en provenance de Gare de Lyon. L’ouest est effectivement défavorisé par le réseau de transport pourtant réputé pour bien desservir la ville. Les habitants de Tassin, Sainte Foy-Lès-Lyon et Francheville viennent ainsi en voiture, amplifiant embouteillages et pollution en centre-ville. Avec le projet d’une nouvelle ligne E, on pourrait aller de la gare d’Alaï à Bellecour en seulement 10 minutes ! 

En image ça donne ça : 

Lyon métro E

Oui mais 

Si le projet revient sur la table, il faut savoir qu’il avait déjà été snobé en 2021 à défaut d’argent (budget dépassant les 1 milliard d’euros), mais aussi pour les complications urbaines qu’il pourrait causer. Le 5ème arrondissement dispose d’une topographie particulière (dénivelé important) ; creuser une nouvelle ligne de métro demande de faire gaffe aux infrastructures souterraines déjà existantes…sans toucher aux nappes phréatiques déjà en danger. Un projet t’as peur !

Un téléphérique en alternative ?

Ah on y arrive, le sujet bouillant comme la braise ! La concertation autour du projet téléphérique à Lyon s’est achevée le mois dernier pour laisser place au verdict courant mai (patience !). Le transport par câble entre Francheville et Lyon paraît certes un peu loufoque mais permettrait selon les élus écologistes de relier les communes sans heurter les souterrains lyonnais et d’enjamber les obstacles naturels (fleuves et dénivelés par exemple). Moins coûteux que le métro (estimé à 160 millions d’euros), les télécabines pourraient desservir 7 à 8 stations sur un tronçon de 6 kilomètres, désengorgeant ainsi les routes de l’ouest lyonnais. Toutefois, la fervente opposition (collectif “Touche pas à mon ciel”) s’appuie sur des arguments non négligeables tels que :


-  une “défiguration du paysage lyonnais” ou pollution visuelle
-  de la pollution sonore

- le survol de bâtiments historiques et classés
- un risque d’une fréquentation insatisfaisante


De quoi péter un “câble” pour les municipalités lyonnaises ! Si les deux projets ont de grandes chances de ne pas voir le jour à cause des inconvénients soulevés, la ligne de métro E pourrait bien se décliner en une ligne de tram “semi-enterré” (“aérien jusqu’au Point du Jour, souterrain jusqu’aux quais de Saône” selon les tracés du Sytral)  et deux fois moins coûteuse. Là encore, l’ambiance est électrique alors on se tient au jus pour les grandes décisions à venir !

Et vous, vous êtes plutôt aérien ou souterrain ?

Mauhna

Découvrez l'école PIGIER

A lire aussi...

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.