photo-1507842217343-583bb7270b66 - Petit Paumé

Top des expressions pour impressionner Papi & Mamie

Histoire de Lyon

le 24/01/2019

D’aucuns savent que la langue de Molière regorge de secrets et de pépites qui traversent les âges mais se retrouvent éclipsés par ce qu’on pourrait désormais appeler le langage de la street. Alors les djadjas, pour éviter que vos grands-parents et grandes tantes vous regardent avec des yeux de merlan frit lors des dîners de famille et s’offusquent face à l’étroitesse de votre vocabulaire, le Petit Paumé vous a concocté et déchiffré un concentré d’expressions qui vous permettront de redorer votre blason.

  • Bref, on ne va pas passer par quatre chemins, rentrons directement dans le vif du sujet, plaît-il ? Voici les expressions françaises dont vous pourrez vous targuer à table, lors de dîners mondains, ou simplement pour faire étalage de votre science.

     

     

     

    • Éclairer la lanterne de quelqu’un.
       

    On commence avec une facile. Pour les 2000, il s’agit simplement de sortir la lampe torche de leur iPhone. Inspirée de la fable de Jean-Pierre Claris de Florian Le Singe qui montre la lanterne magique, il s’agit en réalité d’apporter des éléments nécessaires à la compréhension de quelque chose.

     

     

     

    • Faire prendre des vessies pour des lanternes

     

    Difficile à caser, mais puisqu’on trempe dans les lanternes, autant y rester. Il s’agit d’une formule alambiquée qui signifie « se tromper sur ses appréciations, se faire des illusions sur des choses ou des gens ». Gros come-back huit siècles en arrière : au XIIIe siècle, lorsque les vessies de porc étaient étaient  vidées, elles étaient utilisées comme récipients où étaient placées des bougies et servaient ainsi de substituts aux lanternes. On faisait avec les moyens du bord hein…

     

     

     

    • Tenir la dragée haute (à quelqu’un)

     

    Remontant au XVIIIe siècle, on entend par là « faire longtemps attendre quelqu’un avant d’accéder à sa demande pour lui signifier le pouvoir que l’on a sur lui ».

     

    « C’est un jeu, madame la baronne. Vous vous moquez de moi. Vous avez parlé aujourd’hui à mon plus grand ennemi, à Tailland le notaire, qui vous aura certainement conseillé de me tenir la dragée haute ! »

    George Sand – Le Meunier d’Angibault – 1845

     

     

     

    • Mentir comme un arracheur de dents

     

    L’abus de dragées est dangereux pour la santé, direction le dentiste. Lorsque la chirurgie dentaire n’était encore qu’à ses débuts, se faire arracher des dents cariées s’apparentait à un calvaire, la seule anesthésie existante étant le coup de massue. Oui… le coup de massue. Pas d’autres choix pour le dentiste que de mentir à ses patients, assurant que l’opération serait indolore, pour que ceux-ci se débarrassent de leurs chicots endommagés. On emploie ainsi cette expression quand quelqu’un ment avec aplomb, sans scrupules. 

     

     

     

    • S’entendre comme larrons en foire.

     

    Accueillez l’ancêtre de « s’entendre copains comme cochons ». Là aussi on remonte loin, ça fera sourire vos aïeux. Au XVIe siècle, les larrons, ceux qui commettent des larcins, sont souvent plusieurs pour préméditer leur crime. La foire, elle, désignant les marchés aux bestiaux, était le lieu idéal pour les commettre. Vous mettez les deux bouts à bouts et voilà une bonne expression comme on les aime. Ça nous manquerait presque.

     

     

     

    • Sentir le fagot.

     

    On ne parle pas ici de puanteur. Cette expression s’applique à toute personne, opinion ou œuvre qui génère un scandale ou inspire de la méfiance, car susceptible d’être condamnable. Elle désigne aussi un mécréant aux idées trop libres en matière de religion.

     

     

     

    • Jeter le bébé avec l’eau du bain.

     

    Pour ôter tout soupçon de puanteur, rien de plus efficace qu’on bon bain avec babe … ou pas.

    Littéralement, évitez de jeter votre bébé avec l’eau de son bain. Autrefois, l’eau du bain servait à toute la famille (eurk), et le bébé étant le dernier à y passer, la peur de le perdre dans les eaux souillées à vider prenait tout son sens. Il faut donc redoubler de vigilance dans des situations importantes, ou simplement ne pas perdre de vue l’essentiel.  

     

     

     

    • Être propre comme un sous neuf.

     

    L’hygiène, c’est important. Maintenant que tout le monde est sauvé de l’épreuve du bain, vous vous sentez tous neufs. L’expression initiale « être propre comme un sou » apparue au XIXe siècle, devient ensuite celle que l’on connaît et désigne la monnaie fraîchement frappée sans trace des passages en main antérieurs.

     

     

     

    • Crier haro sur le baudet

     

    Exemple : « Tous les samedis, ils envahissent les Champs Elysées et crient haro sur le baudet ».

    Signification : Brayer ? Non, juste manifester bruyamment son indignation et/ou jeter quelqu’un en pâture à la vindicte populaire #sorrypresident.

     

     

     

    • Sacrifier à Venus 

     

    Simplement, s’envoyer en l’air.

     

     

     

    • Courir le guilledou

     

    Draguer, pour potentiellement se sacrifier à Venus.

     

     

     

    • Écluser un gorgeon

     

    Boire un coup. Utile pour courir le guilledou.

     

     

     

    BONUS des expressions à se glisser sous la table entre cousins.

     

     

    Quand y’en a plus, y’en a encore. Et comme la langue française est bien fleurie comme on aime, on ne se privera pas d’un petit bonus des perles à recaser au quotidien.

     

    • Péter dans la soie : Péter plus haut que son cul.

     

    • Se peler le jonc : se peler le cul.

     

    • Avoir la taupe qui grigne : être à deux doigts de se chier dessus.

     

    • Avoir le cul bordé de nouilles : être très chanceux. On ne connaît pas l’origine exacte, mais on adore.

     

    • Faut pas tortiller du cul pour chier droit (dans une bouteille) : il faut trancher, il faut prendre une décision.

     

    • Couler un bronze : vous avez compris l’idée...

     

     

     

    Voilà ce sera tout pour nous. Mais rejoignez nous le 31.01 à L'Anticafé lors de La Petite Pause : Faut pas pousser PP dans les orties pour nous faire partager vos expressions (politiquement correctes ou non) favorites ! 

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Top des expressions pour impressionner Papi & Mamie

0 commentaire

Ecrire un commentaire