On a testé pour vous : l'Établi

Nos meilleures adresses

le 21/11/2017

À l’entrée, le temps s’arrête. L’ambiance tamisée nous empêche de rater le défilé des trois, cinq ou sept services. La décoration, élaborée avec soin et persévérance (demandez les détails à Marie, la patronne) contraste avec l’idée d’un établi poussiéreux et désordonné. Outils aux murs, pierres apparentes, bougies et petit salon où prendre un digestif : l’Établi est guindé sans être cérémonieux, il est chic et accessible

Les amuse-bouches de cromesquis de cuisses de grenouille, la quenelle de brochet ou le ravioli de betterave, lard fumé, pignons et velouté de betterave et beurre accueillent les gourmands comme les gourmets, sans aucune prétention. Le menu est amusant, décoré d’un collage fait à la main et orné d’une écriture enfantine et de mots doux, il faut le sortir d’une enveloppe marron.

L’originalité du menu est alors débordante que ce soit pour le foie de lotte et sa marmelade d’algues et salicorne, le lièvre à la royale, son foie gras cru, girolles et sarrasin. Chaque plat est, d’ailleurs, d’une présentation exemplaire.

Le dessert sublime le tout et moi qui suis sensible à cette partie du repas, je n’ai pas été en reste. Les amateurs de chocolat trouveront la poire pochée à l’estragon, le biscuit chocolat et la glace cacao nécessairement à leur goût. Pour l’originalité omniprésente, les coings confis au safran et coriandre m’ont fait découvrir des saveurs inconnues ! 

  • En pleine semaine, je voulais simplement découvrir un nouveau lieu. Je ne m’attendais pas à ressortir après 2 heures 30 d’un repas merveilleusement façonné. On sent que les premières armes de cet ancien chef de Têtedoie et de sa compagne dans leur propre Établi sont déjà bien affûtées. 

L'avis des paumés

0 commentaires