Sénégalais

Un plat sénégalais, c’est copieux, ça se dévore et se savoure en même temps. Vous y trouverez probablement un yassa au poulet ou encore un maffé de bœuf, si apprécié des Africains de l’Ouest. Venez vite découvrir notre rubrique des restaurants sénégalais de Lyon au Petit Paumé

La sélection des établissements recommandés

Des établissements vous seront bientôt recommandés dans cette recherche.
Effectuer une recherche avancée
Il y a d'autres établissements à découvrir dans cette sélection !

Un proverbe africain dit que lorsque l’on voit une chèvre dans le repaire d’un lion, il vaut mieux se méfier d’elle.De même en restauration : lorsqu’un restaurant sénégalais a du succès à Lyon, capitale de la gastronomie, c’est qu’il doit être excellent. Alors je me méfierais de son yassa de poulet, probablement à la pointe de la cuisine africaine. J’approcherais avec précaution le maffé de boeuf si apprécié des Africains de l’Ouest. Une fois dans mon assiette, le plat national ne ferait pas long feu. Un plat sénégalais, c’est copieux, ça se dévore et se savoure en même temps. C’est ainsi que l’on remercie un accueil chaleureux. Les restaurants africains de Lyon proposent un rapport qualité prix remarquable. Par exemple, à Saint-Etienne, les restaurants africains proposent une cuisine bien moins raffinée et leur poulet yassa ne vaut pas un clou. Non, je plaisante, je n’en sais rien. Mais ce qui est sûr, c’est qu’eux, ils n’ont pas le Lyon Dakar.Je vais finir cette petite présentation de la rubrique par un court guide du bon Lyonnais au restaurant sénégalais. La plupart du temps, il faut descendre du métro à Saxe-Gambetta, parfois à Guillotière et plus rarement sur la Presqu’île.À partir de là, je vous invite à préparer votre plus grand sourire car il faut s’attendre à ce que l’accueil soit chaleureux, dès que vous aurez passé le pas de la porte. Puis vient le moment où l’on passe à table. Et là… je vous laisse découvrir non ?

Consulter les guides
S'abonner à la Newsletter
Bien reçu ! Surveille ta boite de réception, la prochaine newsletter y apparaîtra !
Une erreur est survenue. Réessaye plus tard.