Préface Petit Paumé 2017 - Bérengère Krief

La vie au Petit Paumé

le 10/10/2016

A 18 ans j’ai quitté ma province, bien décidée à conquérir Paris. Le cœur léger et le bagage mince, j’ai quitté Lyon, ma ville chérie. Et finalement, c’est en étant loin d’elles que les lumières de la ville qui m’a vu naître ont fini par m’éblouir complètement. C’est un peu comme le premier amour, celui qui nous marque pour toujours et qui donne le LA de toute notre vie amoureuse : j’ai gardé pour Lyon une place privilégiée dans mon cœur. Je me sens comme une fleur à la capitale et j’adore butiner dans toutes belles métropoles de la planète. Mais mon jardin secret, mon petit coin de paradis à moi, c’est ici. Chaque fois que je rentre, je retrouve ma tribu et je me recharge comme une pile fatiguée pour mieux repartir.

Après cette année difficile et les évènements du 13 novembre 2015 qui nous ont privés de notre fête des Lumières, j’avais vraiment envie de vous dire de profiter plus que jamais de la culture lyonnaise, de sa lumière, de ses lumières qui nous réchauffent le cœur et nous rassemblent ! Ses théâtres, ses café-théâtres, ses restos incomparables, je suis toujours épatée par l’effervescence culinaire et culturelle lyonnaise. Quoi de plus agréable que de se retrouver aux Nuits de Fourvière, le plus beau spot de spectacle en plein air ! Et de réchauffer nos fesses de gones sur les pierres qui ont vu celles de nos ancêtres du temps des romains! 

Mon premier Petit Paumé reste un évènement dans ma (jeune) vie ! Comme un sésame vers la liberté, la première clé vers la vie d’adulte. Oui cher Petit Paumé ! Tu as émerveillé mes papilles dans les Bouchons de la rue Saint-Jean, tu m’as fait rencontrer mon tout premier public dans la cave du Boui-Boui Café Comique et tu as participé à la fabrication de mes futures courbes de femmes en m’envoyant déguster les délicieuses glaces de chez Nardone…

Avec lui, vous verrez, vous ne serez jamais seul(e), il y aura toujours un lieu pour se rencontrer. Alors, on se retrouve ? Je vous donne rendez-vous sous la queue du cheval de la place Bellecour, dans les serres en fleurs du jardin botanique du Parc de la Tête d’Or (si vous levez le nez, vous pourrez faire coucou à ma Mamie qui habite tout près) ou dans les traboules, rue Juiverie aux portes de mon ancienne école l’Acting Studio. Mais si, vous savez… Là… A coté du Musée Miniature et Cinéma ! 

C’est un honneur pour moi de pouvoir vous dire à quelle point j’aime ma ville, j’aime le Lyonnais et je suis trop fière de pouvoir vous le dire dans Le Petit Paumé ! Appropriez-vous cette pépite d’or comme je l’ai fait et comme je le fais depuis toujours ! Et cette année encore… Laissez-vous guider ! Pardon… Laissez-vous allumer !

L'avis des paumés

0 commentaires