bonbon_lyon_grand_1 - Petit Paumé

Pourquoi le Petit Paumé fusionne avec Le Bonbon Lyon et devient le Petit Bonbon ?

Divertissement

le 01/04/2019

Cela faisait quelques mois que nous étions en négociation. Bien que ces dernières fussent âpres et sources de nombreuses tensions des deux côtés, nous sommes finalement arrivés à un accord qui convient aux deux partis. Nous pouvons donc fièrement vous l’annoncer, le Petit Paumé fusionne avec le Bonbon Lyon, pour devenir le Petit Bonbon. On vous explique pourquoi dans l’article.

  • Une admiration mutuelle

     

     

    Entendez-nous bien, il y a de multiples raisons à cette fusion (difficultés financières, cibles différentes, nombre limité de bons plans dans Lyon), mais ce qui lui a permis d’avoir lieu, ce qui a donné la force aux deux équipes de surmonter les tensions qui apparaissent forcément lors d’un pareil projet, c’est l’admiration que nous avons l’un pour l’autre.

     

    Au Petit Paumé, on couvre de louanges le Bonbon Lyon, et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord leur capacité à faire un nombre infinis de Tops : «Top des terrasses à Lyon» «Top des escape game»  «Top des tops».

     

    Ensuite, vous le savez, nous sommes des jeunes étudiants en école de commerce ou autrement dit des « jeunes cons », ça va plus vite. On a typiquement le profil de l’étudiant qui ne parle que de sexe, mais qui n’a pas touché de paires de loches depuis que sa mère n’allaite plus. Alors quand nos futurs collègues du Bonbon sortent un « Top 5 des positions pour éviter le pet de fouffe », on s’en moque un peu mais on le lit bien attentivement !

     

    Réciproquement, par moments, nous ressentons réellement l’amour du Bonbon. Par exemple, lorsque l’on publie une photo dans notre Newsletter et qu’elle paraît une heure plus tard sur le compte Instagram du Bonbon Lyon, ça nous fait chaud au cœur !

     

    Il paraît même que comme 75% des Lyonnais, le Bonbon cale ses meubles avec d’anciens guides du Petit Paumé. Être présents dans la vie quotidienne des acteurs de la ville de Lyon, c’est ce pour quoi on se bat !

     

     

     

     

    Une fusion nécessaire

     

     

    Tout a commencé un beau jour de Septembre. Figurez-vous que ce jour-là, Lyon City Crunch dévoile une nouveauté lyonnaise avant même le Bonbon et le Petit Paumé. Et là, c’est le drame, la désillusion. Nos forces ne suffisent plus. Faudrait-il engager plus de moyens ? Impossible… On verra plus tard.

     

    Pas plus tard que le 21 Mars dernier, Le Bonbon Lyon et nous même publiions à la même minute sur notre page Facebook un article portant sur la même nouvelle : la réouverture du Léon de Lyon. Que d’efforts inutiles. C’est là qu’a eu lieu le déclic, après des mois de discussions.

     

    Après un bon repas au Café 203 entre nos deux responsables, la décision est prise. Le Petit Bonbon vient de naître.

     

     

     

    Une fusion progressive

     

     

    De toute évidence, le processus sera long. Premièrement car nos équipes travaillent très différemment mais chacune tirera profit de l’expérience de l’autre.

     

    La deuxième frontière évidente est celle de l’âge. Nous autres sommes étudiants, nous avons entre 20 et 24 ans, ce qui peut poser des problèmes générationnels avec les personnes bien plus âgées du Bonbon. Mais s’il le faut, nous sommes prêts à aller jouer au bridge une après-midi ou deux pour tisser des liens. Un « teambuilding » en somme (désolé pour l’anglicisme… une activité de groupe destinée à renforcer une équipe).

     

    Nos comptes Facebook, Instagram, ainsi que tous nos réseaux sociaux vont fusionner dans les semaines à venir. Stay tuned !

     

     

    PS : On vous aime fort le Bonbon Lyon ! À quand un pique nique tous ensemble au Parc de la Tête d'Or ? <3

     

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Pourquoi le Petit Paumé fusionne avec Le Bonbon Lyon et devient le Petit Bonbon ?

0 commentaire

Ecrire un commentaire