lugdunum_champetre - Petit Paumé

Lyon et les romains

Histoire de Lyon

le 17/06/2018

Lyon est fondée en 43 avant J.C par Lucius Munatius Plancus. À cette époque, les Romains  s’établissent d’abord à Fourvière puis dans les actuelles pentes de la Croix-Rousse. Nommée Lugdunum (Lug pour la lumière et duno pour colline), la ville s’affirme comme ville de la Lumière.

 

  • Fondation de Lyon

     

     

    Certaines personnes avancent qu’à cette époque, la presqu’île n’était qu’un îlot, appelée île des Canabae. Cette spéculation repose sur le fait que la Saône et le Rhône connaissaient alors des crues régulières, ce qui a pu, de nombreuses fois, isoler les terres de la Presqu’île.

     

    Au départ, la ville n’est qu’une petite colonie faite de bâtisses de terre et de pierre. Cependant, sa position stratégique, au confluent de la Saône et du Rhône lui confère rapidement un attrait singulier. En 27 av. J.C, Lyon est baptisée “Capitale des Gaules” : ce statut lui donne le rôle de siège du pouvoir impérial en Gaule. C’est paraît-il, à partir de Lyon que seront tracées les voies romaines qui relient l’Italie à notre pays.

  • Lyon, capitale des Gaules

     

    Les Empereurs romains prêtent donc une attention particulière à la ville. Auguste y fera bâtir le plus ancien théâtre romain de Gaule : notre théâtre antique à Saint-Just qui était destiné aux chants et aux spectacles. Il a pu accueillir jusqu’à 13.000 personnes. Le forum se situe sous l’esplanade actuelle de Fourvière et le palais impérial au nord de la basilique qui accueilla pléthore d’empereurs romains. De l’autre côté, à Croix-Rousse, on installe le sanctuaire fédéral des Trois Gaules. C’est ici que se réuniront les soixante tribus gauloises qui plieront au culte romain à partir de -12 av J.C.



    C’est aussi à la Croix-Rousse que les romains construisent l’atelier monétaire impérial en -15 : c’est le plus important après celui de Rome. À ce propos, les historiens s’accordent à dire que les arêtes de poisson, datant de l’époque romaine, servaient à l’origine comme abri à la monnaie créée. Les arêtes seraient donc un antique coffre au trésor géant.

     

    En 41, l’empereur Claude, natif de Lugdunum devient empereur. Il prononce un discours en 48 qui offre au Gaulois la possibilité de siéger dans la magistrature romaine. Les Lyonnais gravent alors ce discours sur du bronze. Cette plaque sera retrouvée en 1528 : ce sont les Tables Claudiennes (comme le nom de la rue) conservées au musée Lugdunum. Une réplique existe aussi dans la cour du musée de l’Imprimerie dans le 2e.

     

  • Conflits

     

     

    Dès la fondation de Lugdunum, la ville a une ennemie : Vienne. Les plus vieilles familles lyonnaises sont alors des habitants autrefois chassés par les Viennois. Par rancune ou par jalousie du statut supérieur de Lugdunum, Vienne attaque Lyon en 68 qui résistera. D'autres conflits, sièges et batailles se produiront mais par la suite, Lyon connaîtra une période de paix et de prospérité.

     

    Dès 177, la première communauté chrétienne s’installe en Gaule. C’est à cette époque que Sainte-Blandine est torturée dans l'Amphithéâtre des Trois-Gaules. Tour à tour flagellée, placée sur un gril et livrée à un taureau, elle survit. Elle mourra assassinée par un bourreau. 

  • Lugdunum entre en France

     

     

    Au 4e siècle, la ville est coupée de ses aqueducs, la ville haute est contrainte de descendre vers la Saône.

     

    Fait amusant, à l’époque un bras de Saône passait entre le Vieux-Lyon et la colline de Fourvière : le quartier Saint-Jean était alors une île. Au cours du 5e et du 6e siècle, la ville passe aux mains des Burgondes puis est pris par le fils de Clovis en 532. Cela signe la fin de l’époque de Lugdunum qui entre dans le royaume français et le Moyen-Âge.

     

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Lyon et les romains

0 commentaire

Ecrire un commentaire