couronne-vierge-marie_image-gauche - Petit Paumé

Les trésors cachés de Lyon

Histoire de Lyon

le 11/03/2018

En 2000 ans d'histoire, Lyon a amassé bon nombre de légendes et de trésors. Pierres précieuses, bijoux, statue en or. Parviendrez-vous à les dénicher ? 

  • La couronne de Fourvière

     

    En 1870, à l'approche de l'armée prussienne, les Lyonnais prient la Vierge pour qu'elle les protège de l'invasion et jurent de construire une basilique en son honneur. Bien heureusement, ils sont épargnés et construisent donc la basilique de Fourvière dès 1872. En parallèle de cette construction, les femmes lyonnaises rassemblent leurs bijoux les plus précieux et les confient à l'orfèvre Armand Caillat. Ce dernier en fera la couronne qui ornera une statue dans la basilique. Cachée aux allemands puis exposée au Musée de Fourvière, la couronne, parée de 1791 pierres précieuses, a été dérobée dans la nuit du 12 au 13 mai 2017. À ce jour, elle n'a toujours pas été retrouvée.

     

  • Le diamant de la rue Juiverie

     

    Le mythe voudrait qu’un énorme diamant soit caché dans les caves de la rue Juiverie, au coeur du Vieux Lyon. Au cours de l'Histoire, de nombreuses personnes auraient tenté de mettre la main dessus, des Médicis au fils de François 1er qui aurait d'ailleurs soudainement été empoisonné après s'y être intéressé d'un peu trop près. Le joyau, d’une valeur inestimable, aurait été acheté au Moyen-Orient, et ensuite déposé en lieu sûr. On l'appelle la pierre des Juifs.

    Les rumeurs les plus récentes prétendent que le diamant serait caché derrière une des têtes de lions qui ornent la façade de l'immeuble n°23 de la rue : la “Maison Lantillon”. Un détail de la sculpture cacherait le système d'accès à la pierre.
    Deux légendes se rencontrent ici car l'immeuble aux lions aurait un lien avec un autre trésor... celui de Nicolas Flamel et de sa Pierre Philosophale qu'il aurait caché dans cette maison. Le secret pour y accéder ? Une énigme gravée dans les onze têtes de lion. L'histoire de ce quartier est définitivement remplie de mystères ! 

     

  • La Tête d’Or du Christ

     

    En 1856, les travaux du Parc de la Tête d’Or sont lancés. À l’époque, le Rhône inonde régulièrement les terres de l’actuel Parc. Les canuts sont employés pour déblayer 900 000 m3 de terre sur plus de 12 hectares pour donner sa structure actuelle au Parc et créer des digues sur les quais. C’est une bonne occasion de calmer les tisseurs après leur révolte dans les années 1830 en leur donnant travail et argent. Bon nombre espèrent trouver le fameux trésor de la Tête d’Or.

    C’est ici que la légende intervient. Selon l'histoire, pendant les travaux de remblaiement et de nivellement, la pelle d’un des tisseurs aurait tapé sur quelque chose de dur. Ce canut trouva alors une tête de Christ en or. Le tisseur fut incapable de masquer sa découverte aux autres travailleurs. Ils commencèrent à se battre pour partager le précieux trésor. Face à ce spectacle et cette querelle, la statue aurait commencé à pleurer. Elle pleura tellement que toute l’étendue creusée par les canuts se remplit d’eau. C’est ainsi qu’apparu le lac que nous connaissons et l’eau engloutit le trésor qui ne fut jamais retrouvé malgré des fouilles approfondies.

     

  • Le diamant du Gourguillon

     

    En 1305, le Pape Clément V, couronné à Saint-Just redescend à Lyon avec le roi Philippe le Bel par la montée du Gourguillon. Ce spectacle rassemble une foule de gens qui veulent voir le nouveau chef de la chrétienté. Afin de mieux voir le souverain pontife, des lyonnais montent sur un mur. Au passage du Pape, le mur s'effondre et plusieurs personnes meurent.

    La foule tumultueuse fît chuter le Pape qui perdit sa couronne. Elle roula dans la descente du Gourguillon et quand elle fut retrouvée, le diamant qui l'ornait n'y était plus. Malgré les recherches pour mettre la main sur la pierre, on ne la retrouva pas. Certains pensent qu'une personne trouva la pierre et s'enfuit, d'autres imaginent qu'elle tomba dans une des caves de la rue. Durant de nombreuses années, nombreux furent ceux qui la cherchèrent dans la montée du Gourguillon, mais elle n'a pas encore été retrouvée aujourd'hui.

     

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Les trésors cachés de Lyon

0 commentaire

Ecrire un commentaire