parc_de_la_tete_dor - Petit Paumé

Les légendes de la ville de Lyon

Divertissement

le 02/02/2019

  •  

    Les mystères de l’Île Barbe – Lyon

     

     

    L’Île Barbe pourrait être renommée l’Île aux mystères ! Au Haut Moyen-Âge, on raconte que des druides sacrifiaient des humains sur des autels. Plus tard, des sorcières tentaient de rameuter les badauds pour les dépouiller. L’Île Barbe fut longtemps l’objet de tous les mystères. 

     

    Cette situation est très certainement due à son isolement. Le premier pont n’est construit qu’en 1734. Même son nom indique que l’île fut longtemps sauvage : Insula Barbara (l’île sauvage). Lieu longtemps resté sauvage, l’île n’était pas pour autant dénuée de civilisation. En effet, de nombreux monastères et abbayes ont été construits sur cette île.

     

    L’histoire raconte même que la première abbaye a été construite par Longinus, le soldat romain qui a percé le flanc du Christ de sa lance. Beaucoup de rumeurs couraient aussi autour du Saint Graal potentiellement ramené par Longinus. C’est peut-être la richesse de l’abbaye au XIIème siècle qui explique toutes ces rumeurs. L’abbaye avait le pouvoir sur pas moins de 113 églises et 48 prieurés dans la région, ce qui en faisait l’une des plus puissantes de France.

     

    Aujourd’hui l’île semble bien plus paisible, mais qui sait ? Les nombreux vestiges regorgent peut-être de trésors !

     

    ile barbe

     

     

    La rumeur du Parc de la Tête d’Or – Lyon

     

     

    Vous vous êtes toujours demandé pourquoi notre parc portait ce nom ? La légende raconte qu’un trésor aurait été enfoui par les croisés au XVIème siècle. Ce trésor serait une tête de Christ faite en or. Mais l’histoire ne s’arrête pas là….

     

    En 1885, le préfet Vaïsse décide de créer le parc de la Tête d’Or. Ce qui n’était alors qu’un immense terrain vague souvent inondé par le Rhône, devient l’un des plus beaux parcs de France. Cette initiative va permettre d’employer les nombreux canuts au chômage qui manifestaient régulièrement suite à la crise industrielle de la soierie.

     

    Les canuts, en creusant le lac, auraient déniché la fameuse Tête d’Or enterrée 3 siècles plus tôt par les croisés. Les travailleurs présents sur le chantier au moment de la trouvaille, se seraient alors battus à mort entre eux pour la récupérer. Une larme se serait alors mise à couler du Christ d’Or qui assistait à cette triste scène. Il aurait tellement pleuré que le lac de 17 hectares se serait rempli de ses larmes.

     

     

     

    Le Trésor de la Rue Juiverie – Lyon

     

     

    Comme l’indique le nom du rue de la juiverie le quartier était au Moyen-Âge le quartier juif. Ce quartier traversé par d’innombrables traboules était idéal pour se cacher des persécuteurs catholiques. Pour pouvoir fuir sans perdre tout ce qu’elle possédait, l a communauté juive se serait cotisée pour acheter un diamant d’une valeur inestimable. Un système d’actionnariat aurait été mis en place.

     

    Légende ou pas, même les Médicis et le dauphin de François Ier s’étaient à leur époque intéressés de très près à la question. Personne ne sait vraiment où le diamant était caché dans le quartier.

     

    Certains sont même allés jusqu’à lier cette histoire à celle de la légende de la pierre philosophale, en affirmant que Nicolas Flamel avait fait cacher sa pierre dans la rue de la Juiverie !

     

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Les légendes de la ville de Lyon

0 commentaire

Ecrire un commentaire