DSC_0058_0 - Petit Paumé

Les Happy Hours à Lyon

Nos meilleurs bars

le 18/12/2011

Si les endroits où il est possible de boire de la bière sont nombreux, il existe en revanche peu de lieux qui réunissent tous les ingrédients nécessaires pour passer de bons Happy Hours à Lyon. Nous avons décidé de vous donner nos coups de coeur de l'année (comprendre, les endroits dans lesquels les membres du Petit Paumé vont beaucoup trop souvent...).


  • Le premier établissement qui me vient à l’esprit, et dans lequel j’ai pu passer des Happy Hours vraiment mémorables est le St James dans le Vieux-Lyon. Connu de tous les Lyonnais et étudiants, il rassemble tout pour passer de bons Happy Hours. Tout d’abord des bières bonnes et pas chères. On y a en effet le choix entre Guiness, Kilkenny, Calsberg, Grim, Magners pour la modique somme de 3,80€ (la pinte). Certains pourront bien sûr me dire que «3,80€ c’est quand même cher» et qu’ils connaissent des endroits où la pinte est à 2€ en Happy Hours. Certes, mais la pinte à 2€ pose à mon avis deux gros obstacles au bon déroulement de l’Happy Hours. Le premier, c’est qu’à ce prix là on a rarement de la bonne bière. On doit se contenter de Kro ou de Heineken, des bières qui passent quand on a 15 ans et qu’on boit son premier canon. Des bières qui reviennent à la mode quand on en a 40, qu’on est devenu un bon père de famille et qu’on regarde un match de foot à la maison avec ses fistons, une pizza et une bouteille de Kro à la main. Mais des bières qui ne correspondent pas vraiment à l’esprit Happy Hours . Le deuxième problème est d’ordre économique. En effet, plus le prix de la pinte diminue, plus le risque de se mettre une grosse cuite augmente (ce qui en soi peut aussi être très intéressant, mais qui fera l’objet d’un autre sujet d’article sur les meilleurs endroits pour se prendre une grosse cuite à Lyon). Or, Happy Hours signifie littéralement Heures Joyeuses , que l’on peut situer pour la plupart des gens entre une et quatre pinte, rarement au-delà. Voilà pourquoi je suis un fervent opposant à la pinte de Kro à 2€ pour les Happy Hours. Au-delà des bières, bonnes et pas chères, ce qu’il y a surtout au St James, c’est une ambiance à la fois feutrée et festive qui me rappelle beaucoup celle que l’ont peut trouver dans les vieux pubs de la capitale anglaise, bien que je n’y sois jamais allé. Au St James, tout le monde boit, commande, boit, va au toilettes et bien sûr refait le monde, commente le match de la veille ou raconte sa journée de merde passée au boulot/à la fac. Pour certains aller faire les Happy Hours au St James, s'apparente même à aller faire une séance chez son psy. Ils commandent, se posent à une table et on peuvent alors dire tout ce qu’ils veulent, critiquer la terre entière ou encore rêver et exposer des théories abracadabrantesques, leurs amis sont là pour les écouter, et même si leur oreille est de moins en moins attentive, ça coûte quand même moins cher qu’un psy. Les soirs de match, le lieu est tellement bondé, qu’arriver à se faufiler dans la foule, ses bières à la main, sans renverser une goute du précieux breuvage, relève d’une véritable prouesse. La meilleure solution lors de ces soirs de grosse affluence est alors d’y arriver 1h à 1h30 avant le début du match, histoire de pouvoir trouver une table, commander quelques bières avant la fin des Happy Hours (à 21h00), et observer la salle se remplir au fur et à mesure que l’ambiance monte.
  • À The Beers, ce que le buveur de bière qui est en moi, et en vous (bin oui, ça fait quand même plus de 40 lignes que vous lisez un article qui aurait pu porter comme titre «Mémoires d'un alcoolique à Lyon») apprécie tout particulièrement, c’est l’incroyable carte des bières qui compte pas moins de 50 références ! Une telle carte est une véritable mine d’or pour les amateurs de bière et de HH, car elle vous donne la possibilité de varier les plaisirs au fil des jours, des semaines, des mois. Nous avons ainsi élaboré trois variantes de Happy Hours différentes à The Beers. La première est de commencer les Happy Hours avec des bières pression à 4€ (la pinte) pour nous désaltérer après la journée harrassante que nous avons eu. On continue ensuite avec des bières bouteille un peu plus haut de gamme comme la Karmeliet, la Westmalle ou encore la Chouffe. Nous ne prenons pas de planche apéro dans cette variante, cela nous permet d’atteindre le stade «Joyeux» à moindre frais. La deuxième variante que nous utilisons est de faire tous les Happy Hours avec des bières en bouteille qui grâce à leur degré d’alcool souvent plus élevé 7-12° permettent d’atteindre le stade «Joyeux» tout aussi rapidement et au même prix qu’avec la première variante. Accompagnez le tout d’un belle planche apéro (entre 5 et 10€ selon la taille), appelez votre copine/femme pour lui dire que vous avez une réunion et que vous ne pourrez par conséquent par rentrer aussi tôt que prévu et vous avez la troisième variante, celle des grands soirs !
  • Un endroit qui change à Lyon ! L’ambiance y posée et propice à la discution entre amis, la musique n’y est pas trop forte et les bières très originales (uniquement des bières allemandes). On peut aussi commander des planches apéros, mais notre préférence va clairement au combo German Potatoes + Bagels Curry Wurster, le tout à un prix plus qu’acceptable (2,5 pour les 250g de German Potatoes. C’est notre coup de coeur de ce début d’année !
  • Plus besoin de présenter ce classique des Happy Hours étudiants, un Irish pub comme on les aime, qui propose des tarifs imbattables (3,5€ la pinte et 7€ le pichet) et une ambiance particulière. PS : cet établissement est situé juste à coté de l’Université Lyon 3, renommée entre autre pour les ravissantes demoiselles qui y étudient, à bon entendeur...

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Les Happy Hours à Lyon

0 commentaire

Ecrire un commentaire