logo_pp_noir_1_5 - Petit Paumé

Les coups de coeur de la rédac

La vie au Petit Paumé

le 09/08/2012

Vous vous êtes sûrement un jour demandé qui se cachait réellement derrière les critiques au ton potache, et parfois acerbe, du Petit Paumé. Mais qui sont donc les auteurs des histoires farfelues qui remplissent les pages du plus célèbre des guides lyonnais ?  Eh bien, je vais vous répondre. Ce sont 24 étudiants-testeurs, dont l’énergie littéraire est canalisée par les cinq membres passionnés du comité de rédaction. Simon, Julie, Thibault, Bruno et Emmanuel font donc cette année la chasse aux fautes d’orthographe, fautes de style, zones d’incompréhension ou mots légèrement déplacés. Voici leur histoire…

Simon, chef de la rédac, était, déjà enfant, surdoué en orthographe. Non content d’employer des termes tels que « troncation par apocope » dès l’âge de trois ans, il épluchait tous les romans de la bibliothèque parentale un à un, et connaissait les œuvres de Balzac par cœur. C’est donc tout naturellement qu’il s’est engagé au comité de rédaction du Petit Paumé, se mettant au service du bien commun. Mais n’allez pas croire qu’il n’aime pas pour autant s’amuser, comme tous les autres jeunes gens de son âge.

Le soir, ce qu’il aime par-dessus tout, c’est aller dîner à l’Auberge de l’île Barbe, où il profite d’une cuisine exquise, d’un cadre exceptionnel et d’un service irréprochable. Puis, quand il en a marre de bien se tenir, il file au St Andrew’s pour avaler quelques pintes de bonne bière anglaise et se changer les idées. De quoi être en forme le lendemain pour corriger une bonne cinquantaine de critiques.

Julie, femme de caractère à la plume affutée, vient apporter une pierre précieuse à l’édifice, chassant toute remarque sexiste ou machiste des critiques écrites par ses congénères masculins. Ayant toujours le mot juste pour réduire ses collègues au silence, elle ne se laisse jamais faire et porte haut l’étendard de l’égalité des sexes. À part cela, c’est une amoureuse des bonnes tables.

Son premier coup de cœur, c’est La Table des Allumés. Ce qu’elle aime bien là-bas, ce sont les grosses quantités et la bonne humeur des serveurs. D’autres fois, elle préfère aller au Temps d’un Repas, à Vaise. C’est le coin parfait pour les amoureux et le rapport qualité-prix y est imbattable ! Mais son vrai péché mignon, c’est Le Verre et l’Assiette. Quand, elle m’en parle, elle a même les larmes aux yeux…

Thibault, fraîchement débarqué de Sète, où naquit jadis Ève Angeli, a la trempe d’un vrai sudiste. Grincheux parfois, il milite avec force pour l’édition d’un Petit Paumé écrit exclusivement en langage occitan. Son sang chaud lui vaut parfois certains coups de gueule, mais en fait, il a le cœur sur la main. Sinon, c’est un énorme tombeur qui adore la nourriture japonaise…

En fait, ses deux passions sont les sushis et les filles. Du coup, sa soirée idéale : un dîner chez Yamamori, suivi d’une soirée au Vertige X. En fait, ce qu’il aime dans ces deux endroits, c’est que c’est bon et qu’il y a un large choix ! De quoi satisfaire toutes ses petites pulsions d’adolescent !

Quant à Bruno, c’est un peu le baroudeur de la bande. Guitariste et fumeur, il milite pour libérer Le Petit Paumé de son carcan traditionnaliste et bien sous tous rapports. Farouche défenseur de la liberté d’expression et de l’autodérision, il incarne un Petit Paumé insolent et libertin. Du coup, il a la classe.

Ses soirées, il les passe au Platô Restaurant, où il apprécie l’excellence de la nourriture et la beauté de la décoration. Et quand il veut répondre à ses envies incontrôlables de voyage, il va au Trolley des Lumières, un bus-bouchon qui fait le tour de Lyon. Son pub préféré : The Antidote Pub, où il revit ses nombreux voyages en Irlande, du temps où il était hippie. Mais il aime bien aussi le Dikkenek Café, parce que ça lui rappelle la Belgique.

Emmanuel, le petit dernier, est le comique de la rédac. Bien que son humour soit parfois incompris, il a toujours les jeux de mot qui font mouche et il ne se prive pas d’en parsemer allégrement Le Petit Paumé. Sans Manu, pas de fou rire !

Ses deux restos préférés sont Estaminet le Ch’ti Pot Ney et Le Temps d’un Repas. Le Ch’ti Pot Ney parce que le nom est marrant, mais aussi parce qu’il apprécie la cuisine ch'ti, et notamment les très bonnes terrines maison. Et le temps d’un repas pour le tiramisu abricot-pistache et la cuisson des coquilles Saint-Jacques…

Drôles, passionnés et fripons, voilà donc un portrait et les coups de cœur des cinq maniaques de la ponctuation qui sont en charge de la ligne éditoriale au Petit Paumé. Nous espérons que vous irez profiter de ces lieux qui les inspirent, et où ils vont se défouler entre deux séances de correction.

Très bonnes vacances,

Le Petit Paumé

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Les coups de coeur de la rédac

0 commentaire

Ecrire un commentaire
  • geoffroy

    Petit Paumé

    le 29/08/2012

    Article hilarant, merci les mecs ! coup de coeur pour la description de Bruno !