capture_decran_2017-06-06_a_13.47.01 - Petit Paumé

Le RPPP de la semaine (spécial bouchon)

Manger un bout

le 05/06/2017

Aujourd’hui, on vous présente l’imprésentable. Pour célébrer la gastronomie lyonnaise, quoi de mieux qu’un bouchon ? Pour l’occasion, il s’agit là de l’un des meilleurs de la capitale des Gaules – si ce n’est le meilleur selon certains de nos lecteurs. On parle évidemment de « Notre Maison ». Pas celle du Petit Paumé mais bien celle du 2 rue Gadagne dans le Vieux-Lyon.

  • Le lieu et l'ambiance

    De l’extérieur, le lieu ne paye pas forcément de mine. Quoique… en regardant de plus près, c’est assez original.
    Déjà, le soir, l’ouverture se fait à 19h31, peu commun… Attention, « Les personnes pressées ne sont pas les bienvenues dans l’établissement ». Au moins, l’ambiance est annoncée, on sait à quoi s’attendre. C'est vrai qu'on n'a jamais vu un pied de cochon se cuire en 5 minutes :)

    Ne serait-ce que de l’extérieur, on sent un humour décalé. Pour preuve, ce sont deux petits guignols (on se rappelle tous de l’histoire de Guignol à Lyon) qui présentent la carte des plats.

    Toujours pas convaincus d’entrer ? Il y a quand même 8 RPPP (2007, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2017) affichés sur la porte, alors autant se laisser tenter !

     

    A l’intérieur, c’est l’ambiance du bon terroir qu’on retrouve. Un peu familial potache sur les bords, mais c’est plaisant. Les murs rouge et jaune se mêlent bien aux nappes en tissus qui rappellent qu'il s'agit d'un bouchon lyonnais.

    Un bouchon oui, mais qu’y mange-t-on ?


  • Dans l’assiette

    Avis aux végétariens, vous n’allez pas vous y plaire. En effet, dans « Notre Maison », « nous gardons la salade pour les chèvres ». L’impertinence se serait-elle transmise ?

    Le menu de saison est à 29€. Pour un menu spécial, on est servi ! En entrée : rosette, pied de cochon, pâté de tête persillé, assiette des soyeux, gâteau de foie de volaille ! Puis pour le plat, on a le choix entre un rouleau de cochon, du boudin noir aux pommes, du sabodet aux lentilles, de l'andouillette ficelle, de la joue de bœuf au miel.

    NB : Toute la charcuterie qui est servie est issue de Maison Gast (Halles Bocuse) et les légumes de Maison Bail.

    Le tout pour finir sur un excellent dessert au fromage. Il faut aussi savoir que tous les fromages utilisés dans ce bouchon sont issus de la ferme au coin de la rue !
    Les plus chanceux auront une tarte à la praline ! Et oui, on vous a dit que Lyon était bien représenté.

    Et pour un restaurant typiquement lyonnais, il y a quand même un menu en anglais, et ça c’est rare. 

    Mais au fait, qu’est-ce qu’on y boit ?


  • Dans le verre

    Pour l’apéritif, c’est raisonnable : 5€ pour un kir au blanc, un communard goût cassis ou bien un bougnat goût mûre.

    Si vous demandez aux chefs d’où sont issues leurs boissons, ils vous diront très fièrement que le vin est de région et l’eau du robinet ! Mais il faut l’avouer, le vin est de très bonne qualité. Pots de vins ou bouteilles, à vous de voir.

    Pour les pots de vins, on hésite entre le Côte du Rhône rouge du domaine St Claude et le Macon village blanc du domaine des Maraichauds…
    Peut-être que les bouteilles telles que les beaumes de Venis, le Rasteau ou bien le beaujolais julienas sauront alors vous séduire.

  • RPPP mérités !

    Le bouchon « Notre Maison » mérite ses RPPP année après année. Par son humour décalé et sa vivacité intérieure, « Notre Maison » est la preuve que tous les bouchons ne se ressemblent pas et que la gastronomie lyonnaise est entre de belles mains !

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Le RPPP de la semaine (spécial bouchon)

0 commentaire

Ecrire un commentaire