william_marlow_pierre_scize_90_124cm - Petit Paumé

Le château perdu de Lyon

Histoire de Lyon

le 01/07/2018

Autrefois, un château de grande envergure se trouvait dans le cinquième arrondissement de Lyon et était le centre du pouvoir de la ville. Inséré dans le remparts, il possédait un haut donjon et des cachots. Il servait à défendre la ville. Aujourd'hui, ce château est perdu.

 

 

  • Construction

     

    La première forteresse est construite au Xe siècle alors que Lyon appartient au royaume de Bourgogne et que l’Église prend un rôle considérable. C’est ensuite au XII et XIIIe siècle que l’archevêque de Lyon Jean de Bellesmains décide d’y construire un château. Cette décision est logique car c’est l’endroit où la colline de Fourvière et la colline de la Croix-Rousse sont le plus proches. Le château est donc construit à flanc de Saône. Il est terminé en 1208 et devient le signe du pouvoir féodal lyonnais. Il fallait monter plus de deux cents marches depuis la Saône pour l’atteindre et le château s’élevait à cinquante mètres au-dessus de la rivière. Surplombant la ville, l’évêque pouvait asseoir sa domination sur la cité et se protéger en cas de rébellion.

  • Rôle stratégique

     

    Par la suite, lors de toutes les batailles touchant la ville de Lyon, le château jouera un rôle stratégique. Lors de la guerre de cent ans, le château de Pierre Scize viendra compléter les nouveaux remparts construits sur la colline de Fourvière, formant une défense efficace là où la Saône forme un entonnoir. Pendant les guerres qui se succèdent, il est le lieu clé pour faire tomber Lyon. C’est le cas, par exemple, au XVe siècle lors de la guerre civile qui oppose le roi de France aux seigneurs de son pays.

     

  • La prison royale

     

    Le château a aussi eu un rôle de prison royale. De nombreux personnages célèbres firent un séjour dans ses cachots. Alors que les baron des Adrets attaque la ville lors des guerres de religion pour la donner aux protestants, ce qu'il réussit après un court siège, c’est lui, qui, s’y retrouve finalement enfermé quelques années plus tard. En 1593, le duc de Nemours est enfermé dans les cachots du château. En 1768, le marquis de Sade fait également une visite dans ses tréfonds.

  • Disparition

     

    Au moment de la Révolution, la forteresse est devenue l’équivalent de la Bastille pour Lyon. Symbole du pouvoir monarchique, le peuple récupère le château en 1791 et on ordonna sa destruction en 1793. Il est détruit et le rocher le portant sert alors de carrière, c’est pour cela qu’on ne l’en voit plus aucune trace depuis la fin du XVIIIe siècle. L'histoire du château se termine à ce moment.

     

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Le château perdu de Lyon

0 commentaire

Ecrire un commentaire