capture_decran_2016-03-03_a_11.22.18 - Petit Paumé

Laisser son ticket de métro à la sortie

La vie au Petit Paumé

le 03/03/2016

Le ticket étant valable une heure à Lyon, pourquoi ne pas en faire profiter quelqu’un d’autre une fois qu'on ne s'en sert plus ?  En 2007, un collectif d’étudiants lyonnais s’était regroupé autour de cette idée avec comme nom « ticket solidaire lyonnais » (TSL), et avait fait une campagne d’affichage sur les bornes du métro afin de populariser cette belle pratique. Ils n'ont bien sûr pas inventé cette pratique, mais leur action visait à la populariser. Le mouvement a dû quelque peu s'affaiblir si l'on en croit leur site, mais cela reste une initiative intéressante. L'avez-vous déjà fait ? En avez-vous déjà utilisé ? 

Si vous êtes d'une âme très généreuse, vous pouvez aussi laisser une cigarette, votre carte TCL ou des chèques en blancs, cela ne tient qu'à vous. Le karma vous récompensera toujours !

En parlant de métro, une pétition a été lancée afin de prolonger les horaires du métro de Lyon le week-end : objectif 10 000, bientôt atteint...

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Laisser son ticket de métro à la sortie

0 commentaire

Ecrire un commentaire
  • netikerty

    Petit Canut

    Peut être que oui, peut-être que non...

    le 07/03/2016

    Sans doute que oui... mais je rejoins l'avis de Zefred plus bas : pour vivre heureux, vivons cachés !

  • Sophie Saint Supery

    Petit Débutant

    Un geste si simple

    le 06/03/2016

    Villeurbannaise d'adoption, j'ai tout de suite adoré cette pratique solidaire et je suis très contente pour une fois de ne plus être en famille nombreuse pour que mon ticket soit vraiment pour tous.

  • Zefred

    Petit Débutant

    Insoluble

    le 04/03/2016

    On parle d'une action de bienveillance dans un contexte économique. Les TCL (et pas LA TCL, vu qu'il s'agit des Transports en Commun Lyonnais) ne sont pas une oeuvre caritative. Ils ont une délégation de service public et sont confrontés à une réalité économique. Difficile de leur en vouloir de faire payer l'intégralité des titres de transports. Le fait de vouloir se faire mousser en récupérant un principe déjà bien connu produit un effet contraire. Le mettre trop en lumière le crame (vous connaissez tous Icare). Pour vivre heureux, vivons cachés ;) Je laisse systématiquement mon ticket sur la borne de sortie, mais je n'écris pas d'article dans les journaux pour le faire savoir (la discrétion a ses vertus)