evox12_logo_0_0 - Petit Paumé

EUROPAVOX : Le test Petit Paumé

Lyon cette semaine

le 30/05/2012

Après vous avoir fait gagner des places pour Europavox, le Petit Paumé a tenu à aller tester lui-même ce que l'Auvergne fait de mieux en terme de festival musical. La septième édition d'Europavox a réuni ce week-end pas moins de quarante-cinq groupes et artistes européens, sur trois soirs, en plein coeur de Clermont-Ferrand. Comme chacun sait, notre voisine peut dorénavant se targuer du titre de "capitale du rock" et ces quelques jours ont fini d'en apporter la preuve.

 

Il y en a eu pour tous les goûts : le mystique Woodkid et son show électro-pop, les jeunes rappeurs de 1995, les énergiques écossais de Django Django, Arthur H dans une création originale "L'Homme à Tête de Chou", Shaka Ponk et leur transe communicative, Dionysos l'inamovible ou encore The Hyves, le lyonnais Agoria, Stuck In The Sound, la belle Imany, Amadou & Mariam et bien d'autres. Le Petit Paumé a certes regretté l'annulation des Kills, une nuit électro assez conventionnelle et une programmation plus classique - moins dans l'esprit européen des premières éditions - mais souhaite néanmoins attribuer de très subjectifs RPPP à Dionysos, Woodkid et The Hyves pour leurs prestations qui surent faire chavirer le public.

 

Le Petit Paumé a aimé l'espace champêtre crée pour l'occasion entre la "coopé" et Polydôme et qui, malgré sa taille plus modeste, n'a rien à envier aux grands festivals internationaux. Il a aimé les divers chapiteaux, la qualité des scènes gratuites et ces grands moments de musique live qui ont souvent transformé un public de festivaliers curieux en foule hystérique.

 

Le Petit Paumé vous informe donc officiellement que Clermont n'en finit plus d'ouvrir ses oreilles et vous invite chaudement à en faire autant.

    Vous souhaitez
    découvrir tous nos articles ?

    Voir toutes les actualites

    S'abonner à la newsletter du petit paumé

    Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

    Avis EUROPAVOX : Le test Petit Paumé

    0 commentaire

    Ecrire un commentaire