1380614_899052726354_0 - Petit Paumé

Caves à vin à Lyon : pour en finir avec le bluff !

Que faire à Lyon ?

le 12/03/2012

Notre sélection de caves à vinAh, le vin ! N’est-ce pas là le sujet favori du charlatanisme le plus honteux ? Quoi de plus embarrassant pour le Français que d’avouer son inculture dans un domaine où on l’attend au tournant, domaine qui a assuré des siècles durant le rayonnement international de notre beau pays ?

Nombreux sont ceux qui parmi nous préfèrent vivre dans le mensonge ; infoutus de distinguer un Pétrus 1989 d’un infâme picrate sirupeux, nous dissimulons notre abominable secret.  Mais l’angoisse profonde que génère notre odieuse imposture devient insoutenable quand, conviés autour d’une belle pièce de viande, notre hôte perfide nous interpelle :

« Dis-donc Nanard, qu’est-ce qu’on ouvre avec un filet mignon en croûte de sel ? »

Horreur ! En quelques mots, le bourreau vous accule, votre réponse sera décisive !

La meilleure est probablement la contrattaque : simple, efficace, elle consiste en un habile retournement de la question, renvoyant dans ses cordes votre agresseur :

«Je ne sais pas, qu’est-ce que tu me proposes ? »

Le risque : vous misez sur l’honnêteté de l’opposant. S’il est amateur de vin, il ne devrait pas vous faire de proposition aberrante, et vous n’aurez plus qu’à choisir parmi des possibilités convenables. Mais il pourrait tout aussi bien vous piéger…

Plus tard dans le dîner, alors que vous avez survécu malgré tout au premier assaut, vous voilà à nouveau en difficulté : est arrivé le redoutable moment de la dégustation. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous :

-Le bluff gestuel : il s’agit de reproduire le rituel du connaisseur. Mélangez le vin doucement, prenez une très courte bouffée pour évaluer le nez, puis  collez votre museau dans le bas du verre. Enfin, goutez tout doucement. Surtout, ne dites pas un mot ! Contentez-vous d’afficher une mine peu emballée, en restant neutre, vous ne vous exposez pas !

-Le bluff oral : bien plus audacieux, mais plus périlleux aussi, il s’adresse aux bluffeurs professionnels. Vous n’avez pas une once de connaissance en tanins ou en robes, alors n’essayez pas, malheureux ! Il s’agit plutôt de qualifier la dégustation à l'aide d'adjectifs qui ne s’y prêtent absolument pas. Personne ne pourra en effet vous reprocher d’avoir trouvé le vin un brin trop insolent ou naïf…

-La dernière solution, évidemment la meilleure, consiste à lire jusqu’au bout cette sélection (si vous êtes arrivés jusqu’ici, le contraire serait dommage !), et à aller bûcher la question sur le terrain… avec la modération que vous jugerez nécessaire !

  • Envie d'un bon Côte du Rhône ? La Vieille Réserve est l'une des caves lyonnaises qui fait l'apologie de la vallée du Rhône et de ses charmes. Au programme de cette cave, qui est au passage l'une des plus anciennes de Lyon puisque fondée en 1929, plus de 150 références de la vallée du Rhône. Vous avez en tête un plat ? Le patron saura vous vous conseiller à merveille pour associer met et vin !
  • Tout simplement incontournable à Lyon, Antic Wine réalise une des plus belles séries de RPPP consécutifs de l'histoire du Petit Paumé. Une vraie mine d'or !
  • La Cave d'Aliénor, on irait autant pour son caviste à la langue bien pendue que pour sa sélection. À essayer!
  • Enfin l'absinthe est à l'honneur à Lyon ! Le chat fou est le seul établissement lyonnais à être entièrement spécialisé dans l'absinthe. Cette toute jeune enseigne, ouverte en fin d'année 2011 propose près de 80 références d'absinthe sans pour autant oublier la très célèbre chartreuse. Le chat fou vous fait remonter le temps et vous permet également de découvrir une sélection de bières médiévales. Une toute nouvelle adresse à consommer sans modération !

Vous souhaitez
découvrir tous nos articles ?

Voir toutes les actualites

S'abonner à la newsletter du petit paumé

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Caves à vin à Lyon : pour en finir avec le bluff !

0 commentaire

Ecrire un commentaire
  • Augustin

    Petit Canut

    le 15/03/2012

    Hey, mais je ne vois pas la cave Réséda, n'aurait-elle pas sa place parmi les bonnes caves de Lyon?