visuel-tango-petitpaume.jpeg Tango Solo - Petit Paumé

Tango Solo

mardi 12 juin - samedi 30 juin

tous les jours de la semaine sauf lundi, samedi

mardi 12 juin - samedi 30 juin Tango Solo

De et avec : Marc Gelas
Mise en scène : Yves Massari

Petite épopée Intérieure burlesque et un tantinet absurde

Se sentant quelque peu à l’étroit dans le vaste monde, notre héros se réfugie chez lui pour faire le point avec sa femme. Elle ne lui répond pas.
Il plonge alors dans une épopée intérieure qui commence dans l’absurde burlesque, se poursuit dans la confidence intime et se termine dans le fantastique loufoque, non sans avoir traversé quelques terrains vagues poétiques…
Un conte drolatique pour une quête universelle, un voyage intime au cours duquel l’humour sert de fil d’Ariane dans le dédale de nos contradictions, de nos laideurs et de nos faiblesses mais aussi de notre beauté et de notre inépuisable envie de vivre.
 

Note d’Intention

La difficulté de vivre avec les autres et avec soi-même…
On ne peut reprocher au monde sa brutalité et son cynisme sans regarder en face notre propre violence, nos injustices, sans identifier les tyrans qui nous gouvernent.
Si l’isolement que nécessite l’affrontement avec nos démons peut amener aux frontières de la folie, il permet aussi de tuer nos peurs et d’aimer nos monstres afin de leur ôter tout pouvoir. L’enfermement n’est pas au départ un choix, il est un impératif, une question de survie. Il permet de laisser libre cours à toutes les paroles, tous les actes qui seraient impossibles au dehors.
C’est en reconnaissant et en laissant s’exprimer cette folie, cette monstruosité que l’on en devient maître et que l’on acquiert une grande tendresse pour soi-même et pour les autres en qui l’on reconnaît les mêmes failles.
Mais cet isolement n’est qu’une étape, une phase de travail. Ce travail accompli, les murs tombent, il n’est plus nécessaire de trouver une place dans le monde car le monde est en nous et notre place est partout.


« Je tiens à ce que le public voie sévir Marc Gelas dans « Tango Solo » car il n’a jamais vu explorer avec tant de bonne humeur les ténèbres de l’inconscient. Jouer un personnage irrationnel est assez facile, mais passionner les gens avec, c’est une autre affaire. Par définition, aux situations irrationnelles, il manque les clefs du suspense et je me demande comment Marc s’est débrouillé pour les y mettre. Bravo l’auteur-acteur. » Romain Bouteille

 
Critique Presse :
 
« …Dans un flot de loufoquerie verbale, tel un Raymond Devos des temps modernes, il manipule l’absurde et la poésie avec une justesse rare… le spectateur se laisse emporter par le talent du comédien qui maîtrise son corps à chaque seconde… certaines séquences sont de petits bijoux de drôlerie… » Froggy’s delight, Cécile BB

« Marc Gelas a un univers très personnel. …aux limites de l’absurde, de la folie douce voire furieuse… du loufoque, du rire, du délire… Un monde de parenthèses étonnantes, de malice étudiée et de cabrioles au propre comme au figuré… On se laisse emporter, bousculer, chahuter, on en sort apaisé… » Reg’arts, Nicole Boron

« Spectacle d’absurde brillant… réfléchi et original, qui pousse à se poser des questions inédites, dans les abîmes de son moi profond… Un monologue rempli de jeux de mots saisissants… Le résultat est hilarant ! …La fin originale est pleine de surprise et vérité ! » La Critiquerie, Aurélie Brunet

« … Un comédien sensible, original… Sa longue figure chauve a quelque chose de flegmatique et de comique, ahurie, souriante ou expressive… Il est question de vie, de peur, d’amour dans ce monologue plein d’autodérision, qui aborde bien des facettes de la réflexion humaine. » Criticomique, Julien Barret


« …Une aventure complètement loufoque… des jeux de mots, des langues qui fourchent, des digressions et des pirouettes… On savoure ces bons mots avec amusement… » Sortir à Paris, Maïlys C.

 

RELÂCHE DU 19 AU 21 JUIN !

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Tango Solo

0 commentaire

Ecrire un commentaire