SODA Soul'n Spirits

Note du Petit Paumé

4,46 / 5

Fermé aujourd'hui
  1. Mais où se cachent donc ces satanés bandits ? Confortablement installés dans les sièges en cuir de leur alcôve, les deux criminels préparent encore un mauvais coup. Dans ce cadre propice au complot, les élixirs servis, insolites et délicieux, font naître en eux les idées les plus dangereuses. Un brin de ruse aurait suffi à attraper Bonnie & Clyde ici, dans leur repère favori.

Connaissez-vous le Pianocktail de Boris Vian ? Longtemps j’ai tenté de le trouver, en vain. C'est alors que j'ai découvert le Soda Bar : derrière le bar, une centaine de bouteilles bigarrées. Elles étaient semblables aux tuyaux d’un orgue lumineux avec lequel les barmaids jouaient pour préparer d'enivrants cocktails. Assis dans l’alcôve de cette pièce cosy avec Chloé, je sirotais une musique délicieuse en écoutant des cocktails groovy. Joyeux, comme celui qui trouve ce qu'il a longtemps cherché.

Être amateur de cocktails ne veut pas juste dire boire un verre alcoolisé avec une paille. Au Soda Soul’n Spirit, je suis en talons, le cocktail est fin et moderne, plutôt cannelle ou basilic ? J’y viens pour chasser ou en amoureux, pour chuchoter ou embrasser. Le serveur aux bretelles rouges et la musique rhytmée me chauffent, heureusement le cocktail est là pour me rafraîchir et m'empêcher de faire des bêtises.

Chronique d'un voyage en terre inconnue. Nous entrons dans un établissement local à l'ambiance tamisée. Sur nos gardes, nous observons les lieux : des bouteilles colorées derrière le bar et un vieux film projeté au mur... Pour l'instant, rien d'inquiétant. Nous nous installons. Un autochtone tatoué nous propose des boissons farfelues : basilic, framboise et vodka ! Inquiets mais curieux, nous goûtons malgré tout. Un vrai régal, ces breuvages ! Au Soda Bar, on ne regrette pas son voyage.

C’est l’histoire du Jack Rose, un cocktail alliant alcools de pomme, jus de citron et sirop de grenade. Beaucoup de légendes circulent à son sujet : la plus célèbre veut qu’il ait été inventé au début du XXème siècle dans un casino de New York pour le joueur et gangster « Bald Jack Rose ». Cette histoire, et bien d’autres encore, sont contées dans le véritable recueil du SODA Bar. Chacun y trouvera son happy ending.

Avec la prohibiLyon, Al Mascarpone a l’habitude de se livrer à son lourd penchant pour les spiritueux, bien planqué chez SODA. L’œil humide à la vue des portraits de ses frères emprisonnés, il essuie les résidus de poudre sur ses mains à l’aide d’un chiffon aussi sale que son argent. Bien installé au fond d’un canapé en cuir, il commande son remontant favori, le Zombie, une bombe artisanale en costume trois pièces. Parfait, jusqu’à ce que l’endroit soit bondé. 22, v’la les ptits !

Summertime. Ce soir, Sister Sadie, je te sors le grand jeu. Je t’emmène dans les États-Unis des années cinquante. La carte des cocktails te donnera envie de tous les goûter, ce que tu feras avec plaisir et notre Beautiful Love s’ensuivra naturellement. Mon plan est parfait. Ou presque… J’avais en fait oublié les barmen. Loin d’être Blue Monk, ils préparent nos verres majestueusement, avec sourires à la clé. C’est avec eux que tu finis ta soirée. Toute this Masquerade n’en valait vraiment pas la peine.

Ce soir, Jimmy n'est pas dans son assiette. Un petit coup de blues comme on dit. Il décide de sortir prendre quelques Zombi, un cocktail efficace pour oublier ses idées noires. Des notes de jazz flottent dans l'air de la petite salle cosy et sombre. Affalé dans un canapé, il aime balader son regard sur les photos accrochées au mur témoignant de l'âge d'or du Jazz. Son regard s'arrête sur la jolie jeune femme assise à côté de lui. « Puis-je vous offrir un verre ? » Elle sourit. Lui aussi…

Laisse-moi kiffer la vibe avec mon cocktail, j’suis pas d’humeur à ce qu’on m’prenne la tête. Laisse-moi kiffer la musique lounge stylée des seventies. Bombe latine, platine et jeune branché, installe-toi dans les canapés cuir de ce petit lieu hype, pour draguer aux sons du DJ. Fais-toi offrir des Mango Chillun si t’es plutôt rhum ou des Soul Sista si t’es plus branché vodka. Mais abuse pas, car sous tes airs de mannequins, tu verras la tête que t’auras demain matin.


Adresse

  • 7 Rue de la Martinière
  • 69001 Lyon

Horaires

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 18h30-1h
  • Mercredi : 18h30-1h
  • Jeudi : 18h30-3h
  • Vendredi : 18h30-3h
  • Samedi : 18h30-3h
  • Dimanche : Fermé

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.