cordeliers01 Ninkasi Cordeliers - Petit Paumé

Ninkasi Cordeliers

note: 2.5/5

Note de 2.5 sur 5 basée sur 25 commentaire(s)

Adresse

Ninkasi Cordeliers

22, rue Ferrandière

Lyon 69002

Voir le plan

Tarifs

Demi : 3,10 € - Pinte : 5,60 €

Cocktail : 7,50 €

Horaires

Lundi10h00-1h00
Mardi10h00-1h00
Mercredi10h00-1h00
Jeudi10h00-1h00
Vendredi10h00-1h00
Samedi10h00-1h00
DimancheFermé

Restauration en continu jusqu'à minuit.

À savoir

  • Accès handicapé
  • Brunch

Avis Ninkasi Cordeliers Cordeliers

par Le Petit Paumé

J’appellerais ça le bar refuge. Le Ninkasi Cordeliers, c’est le bar où tu vas avec tes potes quand t'as la flemme d'aller loin mais que tu veux passer une bonne soirée tranquille autour d'une bonne bière. C'est le bar qu'on ne connaît pas nécessairement et qui sent pourtant la maison. C’est aussi le restau refuge, où tu te fais ton petit plaisir de la semaine pas cher et où tu invites ton amie végétarienne sans te refuser ton beau burger et ta triple. Ce petit Ninkasi gagnerait à être mieux connu.

Coup de coeur :

Les réductions étudiantes 7j/7, midi et soir

Dans la famille lyonnaise, il y a Bellecour, la quenelle, Jean-Pierre le coureur des berges, le chauvinisme... Et le Ninkasi. Véritable institution, on y vient en famille ou entre amis pour déguster ses bières aux goûts atypiques, des burgers, des bagels ou des salades. J'ai passé un agréable moment dans les canapés de la salle voûtée du Ninkasi Cordeliers, davantage aidé par les 9 % de ma Ninkasi Triple que par le rapport quantité / prix des onions rings.

Informations complémentaires :

Restauration Végétarienne

Ninkasi, c'est avec toi que je passerai la nuit. Non loin de la rue de la Ré, tu m'entraînes sous cette arche voûtée. Ta peau blanche m'attire, douce, citronnée. Je passe devant le bar et m'installe à tes côtés dans les grands canapés. Tes cheveux blonds ondulent, je ne peux que contempler cet équilibre parfait entre le houblon et la douceur des céréales. Et quand je suis trop tenté, je peux toujours compter sur tes burgers de qualité. Ninkasi, tu es entré dans ma vie. 

Ninkasi, c'est avec toi que je passerai la nuit. Non loin de la rue de la Ré, tu m'entraînes sous cette arche voûtée. Ta peau blanche m'attire, douce, citronnée. Je passe devant le bar et m'installe à tes côtés dans les grands canapés. Tes cheveux blonds ondulent, je ne peux que contempler cet équilibre parfait entre le houblon et la douceur des céréales. Et quand je suis trop tenté, je peux toujours compter sur tes burgers de qualité. Ninkasi, tu es entré dans ma vie. 

Elle me scrute au détour d’une table, d’un regard pétillant et moqueur. Je n’en crois pas mes yeux, ça fait longtemps que l’on ne m’a pas observé comme ça. Je profite de mon hamburger, mais sans m’empiffrer car ce serait gâcher une belle occasion de vivre quelque chose de nouveau. Ce n’est pas une blonde comme les autres. Même si on dirait une beauté froide, ses reflets dorés me fascinent. La tension est palpable. Je me rue sur cette bière, et tant pis pour la serveuse !

Coup de coeur :

Sans rancune, le service est quand même excellent

Coup de gueule :

Les serviettes manquent, surtout après de tels hamburgers 

À quoi tient le succès de cette institution lyonnaise ? Menons notre enquête… Le service, aussi enjoué que le Colonel Moutarde avec le chandelier dans la bibliothèque, n’est pour rien dans l’affaire. Les burgers sont généreux, mais Mme Pervenche doit sortir sa loupe pour apprécier les garnitures. Les responsables sont finalement démasqués. L’atmosphère cosy et la bonne musique ont charmé Mademoiselle Rose, tandis que les bières maison et les canapés moelleux ont conquis le coeur du Docteur Olive.

Coup de coeur :

Un bar où l'on s'entend discuter, idéal pour un début de soirée

À Lyon, difficile de ne pas connaître le Ninkasi. Et pour cause, chacun peut y trouver bière à son palais : ambrée, triple, ou plus "zestivale"... Ceci dit, on peut se poser une question : le Ninkasi Ferrandière, victime de son succès, rendrait-il son personnel assez peu attentif à ses clients, et ne chercherait-il plus à faire des efforts de décoration ? C'est probable, mais on l’oublie vite, confortablement assis dans un de leurs nombreux fauteuils, et on finit même par y rester manger après l’apéro.
Ninkasi, déesse de la bière, se décline sous les avatars de blanche, brune, blonde. En échange d’une modeste offrande, elle nourrit votre esprit par ses fines bulles, et votre corps par ses sacrés burgers. Entrez dans son temple aux influences chaotiques et entamez la communion avec les fidèles, assis sur les gros fauteuils de l’arrière salle. Les prêtresses dévouées assurent efficacement le service. En voilà un bar qui va faire de nouveaux adeptes.
Ninkasi, déesse de la bière dans la mythologie sumérienne, nous reçoit en ses murs de pierre. Alors quand une divinité lovée dans d’immenses canapés s’invite à notre table, on trinque à la santé de ses prêtresses, blanches, ambrées et de saison. Cette déité n’accepte pour nourriture que des produits de qualité qu’elle assemble en de copieuses salades et en burgers à composer soi-même. Et pour être admis chez les dieux, il n’en coûte qu’une modeste offrande. J’ai trouvé un temple pour ma nouvelle religion.

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Ninkasi Cordeliers

note: 2.5/5

Note de 2.5 sur 5 basée sur 25 commentaires

Ecrire un commentaire
  • Horty

    Petit Débutant

    note: 3.5/5

    Bonne adresse

    le 11/12/2016

    Le Ninkasi cordeliers est l'un des rare, si ce n'est le seul, à proposer des assiettes et des plats différents sur sa carte. Les plats sont copieux, et la bière toujours aussi bonne! Mention spéciale pour le menu étudient midi ET soir à seulement 9,90! Je recommande

  • Boubou02

    Petit Débutant

    note: 0.5/5

    le 29/09/2015

    Salle peut agréable, pain à Burger décongeleé.... Bref pas aimé du tout, je n'y retournerai pas!!!

    • Ninkasifr

      Petit Débutant

      le 19/01/2016

      Bonjour, Nous sommes désolés que votre repas n'ait pas été un moment agréable. Sachez que la qualité de nos produits est un enjeu majeur. N'hésitez pas à informer la personne qui s'occupe de vous en salle que votre pain ne vous convient pas. De plus, notre règle d'or est de toujours vous accueillir avec le sourire, votre commentaire sera transmis ! Nous espérons que vous viendrez retenter l'expérience Ninkasi :)

  • Ludiiii

    Petit Débutant

    note: 0.5/5

    Service plus que décevant

    le 15/09/2015

    1ère fois que nous allions dans ce Ninkasi. On commande nos boissons (mojitos, pintes,etc...) la serveuse nous fait la réflexion qu'on va devoir commander plus sinon on va être obligés de partir. Normal. Pour la satisfaire nous commandons 1 frite, elle revient avec et elle nous refait le même speech. 1ère et dernière fois que j'irais là bas, nous ne sommes pas obligés à chaque fois de prendre le menu xxl... Grande nouvelle, on vire les clients qui ne commandent pas assez. Amabilité déplorable, vous êtes prévenu.

  • Entremets

    Petit Débutant

    note: 0.5/5

    Arnaque

    le 23/02/2015

    J'ai vu une souris en plein service descendre du plafond.. Pain burger congelés frites trop cuites et 25 minutes d'attente pour se retrouver sur des tables beaucoup trop basses pour manger avec une musique trop électronique à mon goût. Ça çe dis nourriture de qualité mais çest juste un repère de beauf à des prix exorbitants.

  • Staphy

    Petit Débutant

    note: 1.5/5

    Bof Bof

    le 17/02/2015

    Le restaurant est bien placé, la serveuse était agréable et la bière triple était sympa. Néanmoins pour un restaurant qui veut faire des burgers sa spécialité, j'ai vraiment été déçue ! Au commencement du commencement on ne nous a pas demandé la cuisson de la viande, autrement dit la base. Ensuite le pain était sans saveur, presque "rassi". Les suppléments (fromage, oeuf, champignons) n'avaient pas vraiment de goûts, exceptés les oignons qui avaient un goût.... d'oignons. RAS sur les frites mais elles n'avaient rien de fou non plus. En bref j'ai payé 15€ mon burger sans saveur. Et je l'ai mangé sur une petite table basse avec les genoux collés serrés contre la table. Si j'avais su, j'aurais pas venu...