premier_sous_sol_lyon_gay Le Premier Sous-Sol - Petit Paumé

Le Premier Sous-Sol

note: 2.5/5

Note de 2.5 sur 5 basée sur 6 commentaire(s)

Adresse

Le Premier Sous-Sol

7, rue Puits-Gaillot

Lyon 69001

Voir le plan

Tarifs

Entrée : 9 €

- 25 ans : 6 €

Horaires

Lundi14h00-04h00
Mardi14h00-04h00
Mercredi14h00-04h00
Jeudi14h00-04h00
Vendredi14h00-07h00
Samedi14h00-07h00
Dimanche14h00-04h00

lun-jeu : 14h00 - 4h00 ven-sam : 14h00 - 7h00 dim : 14h00 - 4h00

Avis Le Premier Sous-Sol Terreaux

par Le Petit Paumé

« - On ne se prendrait pas un kebab ? - Tu veux pas plutôt qu’on aille se faire prendre ? » C’est finalement mon mal que j’ai dû prendre en patience et la moue du patron que j’ai dû prendre à la rigolade. Car ce n’est définitivement pas dans ce grand trou bien vide que quelqu’un viendra combler le mien.

Coup de coeur :

Le sling pneu et le panneau « trou en formation »

Coup de gueule :

 Le reste

Comme au marché, je déambule dans les couloirs sombres du Premier Sous-Sol à la recherche du produit le plus frais. Un grand monsieur surgit d’un petit recoin. Un regard, un appel à la consommation : « Vos litchis sont-ils fermes ? Je goûterais bien votre grosse courge. Ici, on consomme sur place monsieur ! » Les écrans aux murs m’expliquent comment éplucher ma banane, dégorger mon poireau. J’entre dans la salle de dégustation, surprise : collation de groupe ! Je ressors déboussolé mais rassasié.

Informations complémentaires :

After dès 3h les veilles de fêtes

Je pousse la porte, traverse le hall, entre dans l'obscurité. C'est bon, je suis perdu. Où est ma gauche, où est ma droite ? Où suis-je ? Où vais-je ? J'avance à taton, je ne suis pas seul. Un souffle me glace la nuque, une poigne me paralyse les membres, une voix me chauffe l'entre-jambe. Saisi de toute part, un, deux ou trois hommes s'emparent de moi. Ma prostate hurle de plaisir, mon anus mouille d'envie, ma bouche suffoque de surprise. Qui ? Comment ? Quoi ? Peu importe, je m'abandonne.

Coup de coeur :

Ces ténèbres si rassurantes...

Informations complémentaires :

Glory hole, harnais, baignoires, douches... rien ne manque

Je ressentais un besoin insatiable de perdre mes repères dans un endroit où la conscience du temps et de l'espace disparaît au profit du seul plaisir de la chair. Dans l’immense dédale du Premier Sous-Sol, j’ai pris plaisir à me perdre, avant d’atterrir dans une cabine où de gentils hommes me souhaitaient la bienvenue. Je me suis fait secouer dans tous les sens, jusqu’à ne plus discerner ma gauche de ma droite. J’étais déboussolé, au sens propre comme au sens figuré, et j’aimais ça.

Coup de coeur :

La pénombre du lieu qui rassure les timides

Dans cet énorme sous-sol de plus de 1000 m², je sens poindre les premiers symptômes du syndrome de Stockholm. J’erre dans ce labyrinthe d’une propreté absolue avec l’espoir secret de ne jamais trouver la sortie. Je sens monter en moi la contagion émotionnelle lors de mes accouplements plus ou moins discrets avec les autres captifs, que ce soit dans les cabines pour couple ou pour groupe. Je remercie mes ravisseurs pour ce plaisant kidnapping... 
« Au premier sous-sol, personne ne te jugera, au premier sous-sol tu ne connaîtras pas de limite. » Voilà, en une ligne, l’âme de ce lieu unique à Lyon. Bien sûr, on n’est pas là pour enfiler des perles, donc si tu es fleur bleue passe ton chemin. Ici, tout le monde sait ce qu’il vient chercher, une rencontre unique et prometteuse au bout d'un cul-de-sac. Le personnel accueillant et la propreté du lieu permettent aux plus hardis de laisser tranquillement libre cours à tous leurs fantasmes.
Dans la section troisième bite de la quatrième unité d’infanterie des fions, on ne fait pas que se la toucher. Lourdement montés, nous infiltrons le premier sous-sol. Tout autour de nous, on entend au loin les gémissements des soldats perdus dans ce dédale. Nous avançons à couvert pour éviter les projections. Sur les murs, la propaglande fait rage à grands coups de slogans pénétrants. Nous finissons par tomber dans une embuscade : cent canons se braquent sur nous, laissons passer l’averse.
La légende du Minotaure new look, c’est au Premier Sous-sol que ça se passe. Sur les traces d’un beau taureau bien monté, Thésée n’a pas peur de se rendre dans un des deux sombres labyrinthes. Il joue avec sa massue de cuir dans les backrooms, tout en attendant des pénis pas très Minos derrière les glory holes. Pour éviter de se perdre, il s’accroche aux dizaines de gros fils d’Ariane laissés çà et là. Après avoir défoncé sa cible en cabine, il repart plus fan de bitologie que jamais.

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Le Premier Sous-Sol

note: 2.5/5

Note de 2.5 sur 5 basée sur 6 commentaires

Ecrire un commentaire
  • Gayboy

    Petit Débutant

    note: 4/5

    Endroit sympa pour coquins

    le 11/02/2017

    S'il est vrai que l’accueil n'est pas terrible par les patrons, c'est un endroit où je ne suis jamais repartis avec les litchis pleins et je tombe toujours sur des mecs sympas.Ceci dit il faut se méfier de certains mecs comme un petit brun 1m68 aux yeux verts il vous fait les poches et adieu CB et portefeuille ce type est un grand malade et souvent posté à l'entrée après l'escalier qui descend au sous-sol à choisir ses proies alors ne vous faites pas avoir. Quand à moi je continue d'y aller régulièrement.

  • laurent69007

    Petit Débutant

    note: 3/5

    C'était bien avant

    le 23/10/2016

    Avant que tout le monde se connecte à internet il y avait foule les weekends, ça faisait la queue devant les cabines pour pour baiser, maintenant ce n'est pas du tout le cas, ils ont fait faire des soirées à thème parfois, une boite de nuit ouvert à tout le monde, sauf dans la backroom ouverte qu'aux gays, ce n'est plus ce que c'était avant. Ceux à la caisse n'ont pas changés depuis des années. La propreté est limite, quand tu arrives un samedi soir à 21h et que le sol est déjà jonché de papiers tu te dis que franchement ils pourraient faire un effort pour enlever tout ça. Ça reste quand même un endroit pratique pour passer du bon temps.

  • pegasou

    Petit Débutant

    note: 0.5/5

    nul et sale

    le 05/02/2016

    Pas sympa ce trou a rats ou les mecs sont coinces et puent a ne pas frequenter

  • MrG

    Petit Paumé

    note: 4.5/5

    Pour les coquins... ;)

    le 22/10/2014

    Merci pour cet avis le Petit Paumé, j'y suis allé pour le tester et j'avoue que j'ai adoré. Les hommes sont chauds mais respectueux. Les petits coquins font preuve de création et savent où me la mettre... J'en suis ressorti heureux et je vais très vite y retourner! :)

  • berni

    Petit Débutant

    note: 0.5/5

    c'est une plaisanterie !^^

    le 31/08/2014

    euh... mr petit paumé, va falloir y retourner... perso j'y retourne jamais... accueil déplorable, a peine bonjour, à peine au revoir... une gueule de six pieds de longs de l'employé et du patron (dispute de couple ?)... va falloir qu'ils réalisent qu'on donne de l'argent pour y entrer, que ça paie leur salaire et qu'un minimum syndical serait bien venu... Les mecs fument... ça c'est pas cool... et interdit il me semble !!! ... sur un endroit aussi grand pourquoi il n'y a pas un fumoir (au Trou, qui est beaucoup plus petit, ils en ont un que les gens respectent)... 10 euros pour m'ennuyer a mourir sur une musique pourrie et des mecs qui passent leur temps à papoter de leur vie chez Zara... non merci... faut pas intituler ça un sex club... a deconseiller vivement .... y'a pas trop de lieux a lyon, mais a choisir... pas là ! franchement faut y'a du boulot...