City Aventure Lyon Sainte Foy

Note du Petit Paumé

4,43 / 5

Ouvert aujourd'hui de 10h à 19h

À la sortie du Parcours vert, Enzo crie haut et fort que le pont de singe c'est de la gnognotte. Histoire de changer des parcours classiques, je l'emmène au Parcours Ninja pour lui montrer qui c'est le plus fort. Bon ok, il est arrivé plus loin que moi.. En même temps, le muscle ça pèse lourd. Je le tire alors à l'afterwork où au moins, moi, j'ai le droit de boire de la bière. Alors, il braille plus le mioche, hein ?

Dark-Vador de la poulie ou Padawan du mousqueton ? Agile comme Yoda ou raide comme Chewbacca ? Ponts escarpés, poutres glissantes ou échelles dérobées, je prends de la hauteur. La variété des parcours est idéale pour ma formation de Jedi. L’ambiance est de plus en plus sauvage et des Ewoks pointent entre les feuilles, quelque chose va se passer ! Soudain la « Katapulte » ! Comme son nom l’indique, on se fait katapulter. L’épreuve ultime pour devenir le Jedi du mousqueton.

C’est le grand jour de la réunion des elfes dans la Forêt Perdue. Ils y trouvent de quoi s’amuser : les enfants dans les grandes luges qui dévalent une piste de 30 mètres, les ados et adultes dans les parcours d’accrobranche accessibles et les plus courageux dans le parcours du combattant Mission Ultime, s’ils en sont capables... Si les elfes sont lassés de l’accrobranche, ils pourront se frotter au Vertige des Kofans, une simulation de saut à l’élastique ou même à la Katapulte.

Retrouvez aussi City Aventure à Albigny

Maman, Maman, l'anniversaire accrobranche de Théotime, c'était d'la balle. Même qu’il y avait une fille qui avait peur de faire le grand saut avec la tyrolienne. Elle en a mis un temps pour se lancer, c'était casse-pieds ! Puis Florian est resté bloqué au milieu de la Saône parce qu’il a pas réussi à attraper la corde. Heureusement, Julien, le moniteur, était là pour le sauver. Plus tard j'aimerais être comme Julien, sauveteur dans les arbres.

Ekô, le chef de la tribu des Kofans me tend un baudrier, et m'initie à la pratique sécurisée des balades dans les arbres. Alors que je grimpe et me faufile sur tous les parcours – avec plus ou moins de difficultés selon la hauteur – j'aperçois d'autres activités : un coup de tyrolienne et me voilà au sol pour les essayer. Je tente le saut dans le vide, mais je n'ose pas m'approcher de la Katapulte, qui propulse en deux secondes bien au-dessus des cimes ! Toboggans et cabanes suffiront pour aujourd'hui.

La première fois, j’y suis allée avec mes copines pour mon enterrement de vie de jeune fille. Déguisée en Bécassine, j’avais fait le grand saut à propulsion. Aujourd’hui, j’y retourne avec mes enfants afin qu'ils profitent des joies de l'accrobranche. J’ai maintenant tout d’une super maman : j’ai fait le goûter, j’ai invité leurs amis, je les surveille du coin de l’œil même si les moniteurs sont vigilants et je les regarde bien sagement s’amuser. Parfois, c’est un peu frustrant de vieillir...

Ahihahihaaaaa ! Voilà Tarzan et sa marmaille qui débarquent dans ce parc en pleine nature. Ils se balancent joyeusement de branche en branche, grimpent allégrement aux arbres et s’élancent dans l’air avec jubilation. Ils s’en donnent à cœur joie et tentent tous les parcours proposés, du plus simple au plus technique. Rien ne les arrête, ni la tyrolienne de cent dix mètres ni même la propulsion verticale, drôle de machine qui les fait bondir au-dessus de la cime des arbres. Planant !

Après les instructions détaillées et un rapide essai au sol, je suis fin prêt à faire le singe. Je me lance sur le parcours le plus simple et me voilà déjà sur la cime des arbres. Tel un chimpanzé, je saute de branche en branche et seule la vue imprenable sur Lyon m’arrête dans mes acrobaties. Libre comme un marsupial, je n’en suis pas moins bien attaché. De mon nouveau repaire, il faudra plus qu’un gorille pour me déloger.

Tarzan rentre chez lui et découvre sa maison occupée. Il suit les intrus au briefing et part avec son casque et son baudrier à la découverte des sept parcours qui traversent son territoire. Les petits singes ont deux voies réservées, et les plus habiles peuvent sauter d’arbre en arbre de la piste verte à la noire. Au fond de son domaine, il s’accroche à la tyro X-speed et se laisse traîner sur cent mètres en hurlant son cri : RPPP !


Adresse

  • Chemin de la Croix Berthet
  • 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon

Horaires

  • Lundi : 10h-19h
  • Mardi : 10h-19h
  • Mercredi : 10h-19h
  • Jeudi : 10h-19h
  • Vendredi : 10h-19h
  • Samedi : 10h-19h
  • Dimanche : 10h-19h

Indisponible

L'établissement s'exprime


L'établissement n'a pas encore laissé de message personnalisé.