image_boston_cafe Boston Café - Petit Paumé

Boston Café

note: 2/5

Note de 2 sur 5 basée sur 54 commentaire(s)

Adresse

Boston Café

8, pl. des Terreaux

LYON 69001

Voir le plan

Tarifs

Pinte : 5 €

Happy Pichet 8 euros jusqu'à minuit / Pinte 3€

Horaires

Lundi19h-5h
Mardi19h-5h
Mercredi19h-5h
Jeudi19h-5h
Vendredi19h-6h
Samedi19h-6h
Dimanche20h-5h

HAPPY HOURS JUSQU'A MINUIT : - PICHET DE BIERE BLONDE 8€ - PICHET DE BIERE BLANCHE 10€ - PICHET DE BIERE ROUGE 10€ - PICHET DE BIERE AMBREE 10€ - PICHET DE BIERE IPA 12€ - PINTE DE GUINNESS 4€ - SOFTS 2€ - HOT DOG 2€

À savoir

  • Respectons nos nuits - Membre de la charte de la vie nocturne
  • Ouvert le dimanche
  • Ouvert après 1h
  • Retransmission évènements
  • Retransmission foot
  • Espace fumeur
  • Happy Hours
  • Sportifs

Avis Boston Café Terreaux

par Le Petit Paumé

Boston aux États-Unis : capitale du Massachusetts. 

Boston à Lyon : capitale des boîtes où l'on se refuse de passer la soirée et où, pourtant, on la termine. Passé 3h du matin, tout peut arriver au Boston. Bien sûr, personne n'y va pour le DJ ou pour les videurs mais plutôt pour la gratuité de l'entrée, les pintes pas chères et les gens déchaînés sur le dancefloor. On aura beau dire ce qu'on veut, le Boston, on y retournera inlassablement pour des fins de soirée toujours plus ou moins mémorables. 

Coup de coeur :

L'expertise en BD et en photo des deux associées

« Je viens de Cancun et je suis hyper chaude »... La soirée s'annonce une nouvelle fois fructueuse. Le Boston, mon repère, c’est un peu comme un décolleté pigeonnant : une valeur sûre et surtout tout le temps ouvert. Sous ces airs de musique commerciale, qui nous rappelle que nous n’avons pas tous inventé le twerk, je m'amuse à mettre des doigts dans le nez de la brave Jennifer. Le DJ dit rap, la soirée dérape et mon doigt aussi.

Coup de coeur :

Le concours de danse collé-serré qui s’auto-organise au milieu du dancefloor

Coup de gueule :

17 juillet 1902, invention de la clim' par Wilis H. Carrier, faut pas charrier

Informations complémentaires :

Les soirs de matchs, vidéoprojecteurs sur tous les murs et ambiance sportive à souhait

Dr King Schultz et Django passent la porte d'un saloon en territoire confédéré à l’heure de l’Happy Hour. Ils aiment faire claquer leurs boots sur le parquet et sentir le bois des fûts sous leurs mains. Même si les barmans n'ont pas l'air très contents de les voir, les deux chasseurs de primes commandent des pintes de Guinness bien fraîches et deux énormes burgers. Alors que la salle se remplit, Django se déchaîne sur la piste de danse et le Docteur s’installe sur une banquette, prêt à dégainer. 

Le Boston Café est aux couche-tard lyonnais ce que le TD Garden est aux Celtics : un antre du divertissement des soirs de fin de semaine. Il faut montrer patte blanche pour passer les videurs de l’entrée. Mais ensuite, le spectacle tant attendu ne déçoit pas : les rookies se trémoussent sur des tubes pop-rock et électro, et la bière coule à flots. Aux premières loges sur l’estrade, à minuit, le public se lève comme un seul homme.

Coup de coeur :

La pinte à 5 euros à 4 h du mat’, un luxe !

Informations complémentaires :

Happy Hours de 19 h à 23 h

À l’heure où les réverbères éclairent de leur lumière blafarde la belle Lugdunum et où les derniers restaurants ferment boutique, j’arpente les rues en quête d’une fin de soirée honorable. Au loin, un éclat inhabituel et un garde. Je me rapproche, présente mon pass +18 et entre à tâtons dans cet antre mystérieux. Musique pop-rock electro, conversations animées et breuvages peu coûteux me plongent dans une atmosphère jouissive. Ensorcelée par ces démons de minuit, je me laisse entraîner jusqu’au bout de la nuit !

Coup de coeur :

Les happy hours jusqu’à 23 heures

Informations complémentaires :

Des tarifs avantageux pour les étudiants

Je me présente : mon prénom c’est Boston, mon nom Café. C’est comme ça qu’on m’appelle mais je vous avoue que c’est trompeur : je n’ai d’américain que mon grand billard, et d’un café que mon comptoir. En réalité, je suis d’origine irlandaise et moi, mon truc, c’est surtout la pop rock music. Les étudiants viennent danser toute la nuit sur la spacieuse piste de danse, le lieu est tendance et l’ambiance décontractée.

Connecte toi à ton compte pour laisser un commentaire <3

Avis Boston Café

note: 2/5

Note de 2 sur 5 basée sur 54 commentaires

Ecrire un commentaire
  • Chloé Albert

    Petit Débutant

    note: 1/5

    Très moyen !

    le 15/03/2018

    Le vigil à l’entrée est exécrable! Il invente de multiple prétexte pour ne pas laisser entrer. Je suis passée une première fois il a déclaré que c’était tout de même juste alors que j’étais à j+4 majeure, quand j’ai voulu re passer il m’a laissé entré puis m’a rappelé parce qu’il doutait que ce soit ma carte alors que clairement la ressemblance est plutôt frappante. Il parle très mal et se prend pour bien plus que ce qu’il n’est. J’ai rarement vu aussi peu de sympathie de la part d’un vigil pour un bar où une boîte. Cela dit, l’ambiance est pas mal du tout et les musiques plus ou moins bien.

  • Alice

    Petit Débutant

    note: 2/5

    Horrible mais indispensable

    le 07/01/2018

    Le + : ils acceptent tout le monde (donc même toi quand t'as déjà trois grammes) Le - : ils acceptent tout le monde (donc même les lourds, les avinés, les mineurs) Les faiblesses du Boston sont ses forces. Le Boston n'est jamais une bonne idée en soi, mais on finit toujours par y retourner, surtout après avoir bu sa 7e pinte au 405

  • Gaspard

    Petit Débutant

    note: 4/5

    pas ouf mais indispensable

    le 22/12/2017

    Le Boston on va pas se le cacher, , est pas là meilleure boîte! Mais bon c gratuit et on y rentre à toute heure, même bourré après avoir nagé dans la fontaine des jacobins ! J aurais envie de mettre 1 étoile pour la qualité de la boite mais j en mettrai 4, car je serais bien triste que Le Boston disparaisse

  • LaurianeP

    Petit Débutant

    note: 3/5

    Sympas pour faire un billard

    le 25/08/2017

    Endroit sympathique pour faire un billard entre amis accompagné d'une bière !

  • Paul

    Petit Débutant

    note: 0/5

    Infecte

    le 05/07/2017

    Les videurs ont racketté un pote et l'ont obligé à payer une bouteille qui n'était pas à lui (90€). Ils lui ont mis des énormes baffes jusqu'à ce qu'il paye, il saignait au niveau de la lèvre inférieure. Je me suis demandé si je devais rire quand l'un d'eux nous a dit de ne jamais revenir. J'ai entendu pleins d'histoires de ce genre, toujours liées à la violence des videurs.